322e anniversaire de Jacmel

Éternelle ville créative

Cap Lamandou, Jacmel
Partagez
Tweetez
Envoyez

Jacmel, joyau artistique du Sud-Est d’Haïti, célébrait le 322e anniversaire de sa fondation (1698-2020) du 28 au 31 juillet.

Conférences-débats, cinéma, poésie, excursions en nature, expositions d’artisanat local, combats de coqs étaient prévus au programme malgré la crise sanitaire et les intempéries possibles – incluant des messages de sensibilisation et des mesures préventives dans toutes les activités.

«Pour revenir sur les rives du passé et faire des propositions d’avenir», selon Joël Pierre, écrivain, journaliste, organisateur des célébrations.

Les festivités de Jacmel se voulaient un vibrant rappel de son fascinant patrimoine artistique et historique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Promenade du Bord de Mer de Jacmel

La ville créative abrite artistes, artisans, poètes et écrivains célèbres depuis toujours. Jacmel fut le premier port d’Haïti ouvert au commerce extérieur, ancienne plaque tournante du négoce du café (1848-1930).

Ronald Mevs

Ayant séjourné à Jacmel en août 2016, j’ai eu l’opportunité de rencontrer le fabuleux artiste haïtien Ronald Mevs dans sa maison-atelier aux environs de Jacmel.

Ronald Mevs dans son atelier

Depuis 1971 Mevs se concentre sur la peinture, la sculpture et la création de mobilier contemporain. Son œuvre illustre le profond désir de «souder tradition et modernité».

Ronald Mevs

Ronald Mevs est considéré comme l’un des artistes haïtiens contemporains parmi les plus renommés.

On décrit son œuvre des quatre dernières décennies comme «un savant cocktail de toutes les cultures dont il s’est imprégné» – ses ancêtres taïnos et africains, les Mohawks du Canada, les Mayas du Mexique, sa fascination pour la Chine, les grands musiciens de Jazz qu’il a fréquentés à Manhattan…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Jacmel au crépuscule

Ville séductrice

Jacmel, cité d’arts et de littérature à l’ambiance irrésistible, permet à tout un chacun de laisser libre cours à sa pleine créativité sans limites…

J’étais enchantée d’y revenir en mai 2017. La scintillante Promenade du Bord de Mer de Jacmel m’avait séduite depuis 2016…

La tournée du centre historique – Place Bolivar (1816), Cathédrale Saint-Jacques (1859), Marché en Fer (1895) – nous dévoile les efforts ultimes de Jacmel pour préserver son patrimoine culturel malgré les grands affronts du temps: incendie (1896), séisme (2010).

Manoir Adriana à g. (fin 18e siècle) en hommage au romancier jacmélien René Depestre, auteur du roman Hadriana dans tous mes rêves (1888)

On s’arrête à l’ancienne pharmacie traditionnelle de Jacmel où l’on déniche «tous les parfums et huiles magiques vaudous», selon la commerçante.

Puis on poursuit vers le port touristique, siège du Centre d’interprétation du Carnaval de Jacmel, hébergeant les personnages mythiques du réputé Carnaval de Jacmel.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Carnaval de Jacmel 2019 Photo: Expérience Jacmel
Carnaval de Jacmel 2019 Photo: Expérience Jacmel

La promenade nous amène à l’atelier de Jean Léon Isidore, artisan de masques en papier mâché. Je suis fascinée par sa patience, ses gestes méticuleux, son perfectionnisme. Un rendez-vous exclusif avec un être ancré dans son art traditionnel et sa culture.

Atelier de fabrication de masques en papier mâché avec l’artisan Jean Léon Isidore
Oeuvre en papier mâché de Jean Léon Isidore

On quitte à regret la belle Jacmel, intensément créative, s’inspirant de l’éternelle splendeur de la mer.

Littérature fascinante

Je reviens à Jacmel en octobre 2018, irrésistiblement attirée par son patrimoine littéraire, reflet de son présent et son avenir ouvrant les portes sur elle-même et le monde.

Exposants au Salon du Livre de Jacmel 2018, rue du Commerce

Du 31 octobre au 2 novembre 2018, Jacmel inaugurait son premier Salon international du Livre sur le thème Ville et Imaginaires. Un événement littéraire vecteur potentiel de son développement social et territorial.

On rencontrait les écrivains prolifiques dans la superbe enceinte de l’hôtel Florita – ancienne habitation caféière (1888) – rue du Commerce. Un lieu d’atmosphère au charme envoûtant!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un festival truffé d’œuvres enivrantes, dont le recueil de poèmes Ondes vagabondes de feu Maurice Cadet, «la sensualité de son verbe à la musique des mots de la Caraïbe et du Québec».

Maurice Cadet

Le roman À l’angle des rues parallèles de Gary Victor, «le récit le plus inquiétant de la littérature haïtienne».

Gary Victor

Le bar des solitudes, «exploration d’une impasse», d’Hélène Mauduit, originaire de l’Essonne (France) installée en Haïti depuis 2010, membre du collectif d’écrivains initié par Lyonel Trouillot.

Nuit de novembre 2018. Des milliers d’étoiles scintillent au-dessus des palmiers géants de Jacmel au bord de la mer paisible couleur d’encre. Je repars demain, convaincue de mon retour imminent…

En 2019, des troubles internes en Haïti, suivis de la pandémie mondiale 2020, freinent mon retour

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur