30 secondes contre une fausse nouvelle

fake news fausses nouvelles

24 février 2018 à 10h00

Comment réduire la quantité de fausses nouvelles en circulation? Si tous les ados prenaient 30 secondes avant de partager une info sur Facebook ou de diffuser dans leurs réseaux une vidéo sur YouTube, ce serait déjà un grand pas en avant.

C’est l’esprit derrière une formation mise au point par l’Agence Science-Presse et la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), qui était lancée la semaine dernière à Montréal.

«Pourquoi partage-t-on des fausses nouvelles? Parce qu’elles sont difficiles à repérer, que notre cerveau nous joue des tours, et qu’elles jouent sur nos émotions», peut-on lire entre autres dans cette formation de 40 minutes, conçue et créée par Ève Beaudin, de l’Agence Science-Presse, et Jeff Yates, de Radio-Canada.

Intitulée «30 secondes avant d’y croire», la formation s’adresse à des jeunes de 14 à 17 ans, mais elle a surtout été conçue pour être remise clef en main à des journalistes prêts à se rendre dans des classes d’écoles secondaires du Québec.

Une première grappe de journalistes a été formée en novembre, lors du congrès de la FPJQ, et une deuxième, samedi. Jusqu’à maintenant, une soixantaine de journalistes et plus de 40 classes ont fait part de leur intérêt: les premiers «duos» se rencontrent dans les prochaines semaines.

Le projet est une initiative de Line Pagé, journaliste retraitée de Radio-Canada, qui a réussi à obtenir une enveloppe de 19 000 $ au ministère québécois de l’Éducation, des Loisirs et du Sport, laquelle a permis de financer la conception de cette formation, la recherche, l’écriture, la mise en forme, ainsi qu’un document accompagnateur pour les journalistes qui se rendront en classe, et un site web recensant des informations complémentaires pour les enseignants.  Enseignants et journalistes peuvent également s’inscrire sur le site.

Quant à l’Agence Science-Presse, ce projet s’inscrit dans sa démarche d’éducation aux médias amorcée il y a trois ans avec les premiers pas du Détecteur de rumeurs, à travers des conférences données par Ève Beaudin depuis l’an dernier dans les écoles secondaires et les cégeps, et à travers les outils pédagogiques sur le journalisme produits cet automne.

Comme nous l’écrivions en 2016: «Arrive un moment où il ne suffit pas juste de dire qu’une nouvelle est vraie ou fausse: le rythme de l’actualité est trop frénétique pour tout couvrir. Le lecteur sera gagnant s’il développe des réflexes pour vérifier par lui-même. Et s’il le fait avant de partager une nouvelle sur Facebook, c’est tout son entourage qui sera gagnant!»

Autrement dit, il faut outiller les citoyens, jeunes et vieux, pour les aider à se poser les bonnes questions face aux informations qui nous arrivent de partout sur Internet, et à développer leur sens critique. Et en cette ère où l’information nous arrive de partout chaque minute, nous sommes convaincus que les journalistes sont particulièrement bien préparés pour fournir ces outils.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un quatrième album pour l’humoriste Hunter Collins

Hunter Collins
Pas de sujets tabous pour cet homme blanc hétéro...
En lire plus...

23 juin 2018 à 12h00

Les aires protégées qui ne sont pas protégées

Objectif 2020 : 17 % des terres émergées et 10 % des océans
En lire plus...

23 juin 2018 à 10h00

CRISPR : émoi autour du mot « cancer »

Le «ciseau génétique» provoquerait une «contre-attaque»
En lire plus...

23 juin 2018 à 7h00

Charme industriel entre les briques rouges de la Distillerie

La Distillerie
La Distillerie est bien un quartier de Toronto où le paysage industriel rencontre l’art moderne. Les gens y viennent pour venir se restaurer dans...
En lire plus...

22 juin 2018 à 19h00

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur