28 sonates de Mozart pendant 8 heures

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 4 mai, le violoniste Jacques Israelievitch accompagné de son «extraordinaire pianiste» Christina Petrowska Quilico, présentera les 28 sonates de Mozart. L’Express est allé à la rencontre de ce virtuose franco-torontois. Plus qu’un spectacle c’est une performance de 8 heures qui aura lieu à la Galerie 345 de Toronto.

Vous allez jouer les 28 sonates de Mozart en une seule journée (8h), quel courage! Pourquoi avoir choisi Mozart?

Quatre programmes d’environ 90 minutes sont prévus. Je ne connais pas d’autres compositeurs qui aient écrit de sonates pour violon et piano.

J’avais fait une performance de 5 heures sur du Beethoven il y a deux ou trois ans. Mais personne ne se lasse de Mozart. Il est intemporel. On joue du Mozart pour les animaux, pour les aider à digérer.

Vous pensez que votre public sera composé essentiellement d’animaux?

[Rires] Ce que je veux dire c’est que c’est une musique thérapeutique et qu’on ne s’en lasse jamais.

En plus, je crois que cette formule-là, faire les 28 sonates en une journée, cela ne s’est jamais fait.

Et puis je trouve que c’est le seul moyen de voir toute l’évolution des sonates.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il faut savoir que la première sonate, Mozart l’a écrite à 10 ans et la dernière quelques années avant sa mort. Ça commence par des sonates au piano avec un peu de violon, puis petit à petit le violon prend de plus en plus de place et à la fin le violon est aussi important que le piano.

C’est une véritable performance…

Oui. Je l’appelle mon marathon Mozart. Cela m’amuse, mais ça représente un travail énorme. Surtout de concentration. Et si je compare cette performance au sport, c’est parce qu’il faut être endurant.

Quand j’ai fait cela pour Beethoven, les gens me disaient que ça avait été une expérience quasi inoubliable. Alors je me dis que c’est une bonne formule. Une espèce de bain de musique.

Dans les concerts il y a une certaine atmosphère de groupe, quand tout le monde écoute une seule et même musique. On pourrait comparer ça à la prière, vous pouvez faire ça seul chez vous ou en groupe, l’intérêt c’est de se recueillir. Ici l’intérêt c’est la musique.

Une question un peu random pour finir: votre compositeur favori?

Je n’ai pas de compositeurs préférés. Aujourd’hui c’est Mozart. Hier c’était Beethoven, et demain nous verrons.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur