20% de nos gènes inconnus pour encore longtemps


5 mars 2019 à 7h00

Après une période de croissance ultra-rapide, le nombre de gènes sur lesquels on a pu mettre une «étiquette» a atteint un plateau. Et il n’est pas prêt de recommencer à croître, si rien ne change à la façon dont la génétique est financée.

Rien depuis 2010

Si on fait un retour historique sur l’identification des gènes que la science a d’emblée considéré comme étant les plus importants, c’est-à-dire ceux qui sont associés à des protéines — les «gènes codants» — on constate que le gros des découvertes remonte aux années 1990.

Selon une compilation que vient de publier la revue Open Biology, la progression a ralenti dans les années 2000, jusqu’à s’immobiliser dans les années 2010… en dépit du fait que la fonction d’un cinquième de ces gènes nous est toujours inconnue.

Le risque de ne rien trouver

L’équipe dirigée par Valerie Wood, de l’Université de Cambridge, s’est en fait penché sur les gènes de la levure de bière, le premier organisme dont on ait achevé le séquençage complet des gènes, mais elle considère que ses calculs s’appliquent aussi au génome humain.

La raison de ce plateau, évoque le New Scientist: les investisseurs tournent le dos à des recherches sur ces protéines inconnues, en raison du risque de voir des chercheurs fouiller pendant des années sans rien trouver.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le cri d’une femme qui a quelque chose à dire

Fatoumata Diawara, chanteuse d'origine malienne, revendique son identité dans un monde où l’on se bat pour ses couleurs. Elle sera en concert le 4...
En lire plus...

22 mars 2019 à 9h00

La future fusée de la NASA a-t-elle encore une utilité?

science
La NASA prépare depuis 2011 une nouvelle fusée géante, appelée SLS, censée ramener les Américains en orbite, sur la Lune et même les envoyer...
En lire plus...

Le budget d’un gouvernement aux abois

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau profite d’une augmentation de ses revenus légèrement plus forte que prévu, ces deux dernières années, pour les réinjecter...
En lire plus...

21 mars 2019 à 16h30

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur