Bouge de là nous fait re(découvrir) l’abécédaire

26 lettres à danser, un spectacle interactif et multidisciplinaire

Une plongée dans un univers haut en couleurs. (Photo: Rolline-Laporte)
Partagez
Tweetez
Envoyez

«Les enfants ne s’ennuient pas»: c’est la promesse d’Hélène Langevin, créatrice et co-chorégraphe du spectacle 26 lettres à danser.

Cette création ludique de 60 minutes, pour les enfants de 4 ans et plus, sera à l’affiche du Young People’s Theatre du 26 février au 16 mars.

À travers cet abécédaire dansé multidisciplinaire, sur scène depuis 2016, la troupe Bouge de là entend faire participer pleinement les plus jeunes, intellectuellement et physiquement.

Différentes disciplines artistiques se mêlent dans ce spectacle. (Photo: Rolline-Laporte)

Un voyage au cœur des lettres et des mots

Approprié par différentes formes artistiques, notamment la peinture, l’abécédaire semble au goût du jour. Hélène Langevin, directrice artistique de Bouge de là, a alors eu l’idée il y a quelques années d’associer ce tableau à la danse.

«J’ai moi-même des enfants, et j’ai toujours été attirée par la forme de l’abécédaire», explique-t-elle à L’Express.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Un abécédaire original (Photo: Rolline-Laporte)

«Comment créer un mot sans que cela soit écrit? Avec la danse», répond simplement Hélène Langevin.

Si différentes disciplines artistiques se mêlent, un des leitmotiv de Bouge de là, la danse reste le «squelette» du spectacle.

On retrouve ainsi diverses chorégraphies, comme abstraites, théâtrales, voire improvisées.

«On a coupé le 4e mur»   

 

L’une des principales motivations de la metteuse en scène était de rendre le jeune public actif, afin de lui redonner le goût de sortir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il faut rivaliser avec l’écran», affirme Hélène Langevin.

Pour ce faire, tous les moyens sont bons: jeux de questions-réponses sur les lectures de mots, chorégraphies des mains sur les bancs, etc.

«Dès l’entrée, on crée une connexion avec l’enfant en lui demandant la première lettre de son prénom par exemple».

Près de 200 représentations

Cette septième création de Bouge de là est interprétée par quatre danseurs québécois: Ariane Boulet, Joannie Douville, Alexandre Parenteau et Georges-Nicolas Tremblay.

Des costumes hauts en couleur. (Photo: Rolline-Laporte)

Avec environ 180 représentations à son actif (cela fera 200 au mois de mars), la production a connu un certain succès dans la province francophone et en Colombie-Britannique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«C’est un spectacle qui va bien vieillir. Car comme un dictionnaire, on peut toujours le consulter», souligne Hélène Langevin.

Si cette manifestation d’art vivant ne contient que très peu de langage, la metteuse en scène se dit tout de même «impatiente de voir ce que cela va donner devant un public anglophone».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur