100 objets de sens et d’identité

essai, livre
Neil MacGregor, Une histoire du monde en 100 objets, album traduit de l’anglais par Pascale Haas, Paris, Les Belles Lettres, 2018, 806 pages, 44,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Directeur du British Museum depuis 2002, l’historien Neil MacGregor nous propose un survol des civilisations passées en explorant les plus anciens comme les plus récents objets produits par la main de l’homme. Sa volumineuse Histoire du monde en 100 objets (800 pages) est devenue un best-seller mondial.

Façonnés au cours de deux millions d’années, ces objets se trouvent tous au British Museum de Londres. «La vie humaine a commencé en Afrique (et) à partir d’il y a environ 40 000 ans, les humains ont créé le premier art représentationnel du monde.»

essai, livre
Biface d’Olduvai (-1,4 à -1,2 million d’années)

De la Sibérie à l’Alaska

Au même moment, la dernière période glaciaire a provoqué une baisse du niveau des océans et «a fait apparaître un pont de terre entre la Sibérie et l’Alaska par lequel des humains ont pu pour la première fois atteindre les Amériques et se propager rapidement sur l’ensemble du continent».

Le premier objet est un hachoir trouvé dans les gorges d’Olduvai, en Tanzanie. Les pierres de cette roche datent de -2 millions à -1,9 million d’années; elles ont été transformées en outils de boucherie pour dépecer la chair et désosser les carcasses d’animaux.

Toujours au même endroit, mais entre -1,4 et -1,2 million d’années, apparaît un biface (aussi appelé hache) sans manche ou lame en acier. Il s’agit d’un morceau de roche volcanique qui a été taillée de façon à obtenir des bords tranchants.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De la pierre à la phrase

Neil MacGregor écrit que «si on peut tailler une pierre, on peut former une phrase (…), on a dès lors pu se parler et imaginer quelque chose qui n’était pas présent là devant nos yeux».

essai, livre
Tablette du Déluge (700-600 av. J.-C.)

Partout, l’homme-fabricant d’outils devient un homme-artiste. La première œuvre d’art remonte à 11 000 av. J.-C. Il s’agit d’une sculpture taillée dans une défense de mammouth, trouvée à Montastruc (France) et représentant deux rennes nageurs. Cette pièce de 13 000 ans mesure 20 cm de long.

Exactement à la même période, une pointe de lance en pierre est fabriquée par le peuple de Clovis, du nom de la petite ville de l’État du Nouveau-Mexique où on découvrit ces pointes de lance en 1936, confirmant que le «peuple de Clovis» forme les premiers Américains.

Les premières cités et premiers États remontent à environ 5 000 ans. La plus ancienne tablette d’écriture connue date de 3100 à 3000 av. J.-C. Elle fut trouvée dans le sud de l’Irak actuel et « n’est en aucun cas de la grande littérature; cette tablette en argile parle de bière » et de comptabilité.

Tablette du Déluge

C’est avec la tablette du Déluge, datant de 700 à 600 av. J.-C. et trouvée près de Mossoul (nord de l’Irak), que l’écriture passe «d’un moyen de consigner des faits à un moyen d’explorer des idées». Cette tablette fait partie de L’Épopée de Gilgamesh et «nous permet pas seulement d’explorer nos pensées, mais d’entrer dans les mondes que pensent d’autres que nous».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
essai, livre
Pièce en or de Crésus (vers 550 av. J.-C.)

Côté monnaie, la pièce en or de Crésus, frappée en Turquie, date de c. 550 av. J.-C. et le billet de banque Ming (Chine) remonte à 1375-1425. Quant à la carte de crédit, elle fait son apparition en 1950 avec Diners Club, mais c’est en 1958 qu’une carte émise par une banque et acceptée par un grand nombre de commerces fait son apparition avec BankAmericard, ancêtre de la carte Visa.

Ce ne sont là que quelques exemples d’objets qui font de notre histoire un kaléidoscope, changeant dans le temps et dans l’espace. Les objets représentent tour à tour des symboles de prestige, une rencontre des dieux, des secrets de cour, la route de la soie ou la production de masse, entre autres.

Ces objets conditionnent notre contemporain. Les musées deviennent dès lors «une arène où l’on débat du sens et de l’identité sur une échelle globale, et où on les conteste, parfois avec acrimonie».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur