Vimy, un symbole de solidarité

Partagez
Tweetez
Envoyez

Du 9 au 12 avril 1917, près de 3800 soldats canadiens ont perdu la vie sur la crête de Vimy, en France, permettant d’opérer un grand tournant au cours de la Première Guerre mondiale.

Cette bataille tristement célèbre est, depuis quelques années, sujette à une commémoration unitaire des deux grandes associations représentants les Français à Toronto, Français du Monde (FDM) et l’Union des Français de l’Étranger (UFE).

«Je pense que l’unité nationale sur le devoir de mémoire sur les soldats canadiens doit montrer l’exemple», a rappelé Gérard Poupée, le président de FDM.

«Dans les programmes scolaires français et canadien, on valorise Vimy, mais ce n’est pas seulement un fait historique. C’est une grande valeur, car ces jeunes-là sont partis en Europe, alors que ce n’était pas leur guerre. C’est un exemple pour dire qu’il y avait une solidarité pour ramener la paix; il faut que les jeunes tirent des leçons pour construire la paix».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est la première année que le Consulat de France à Toronto et la Fondation Vimy, un organisme qui cherche à promouvoir l’héritage du Canada lors de la Première Guerre mondiale, appuient cette initiative.

L’événement a rassemblé quelques dizaines de personnes, dont les conseillers consulaires Francine Watkins et Marc Cormier (aussi président de l’UFE). «La Bataille de Vimy est importante pour les Canadiens, car c’est l’élément fondateur de la nation canadienne», a souligné le consul Marc Trouyet.

«Cet élément a eu lieu sur le sol de France, pour combattre à nos côtés, pour la liberté et la démocratie. C’est important de dire aux Canadiens que nous sommes redevables et reconnaissants de leurs efforts et de leurs sacrifices».

Marc Cormier s’est dit très satisfait de la commémoration. «Nous sommes Français, nous sommes ici à Toronto. C’est une manière de dire merci au pays qui nous accueille depuis de nombreuses années.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur