Vanier, fascinant quartier d’Ottawa

Partagez
Tweetez
Envoyez

Vanier. C’est le nom porté par le petit quartier populaire situé juste à l’est du centre-ville et de la rivière Rideau. Ce quartier est en pleine transformation et revitalisation. Le visiter est une expérience forte – surtout pour des francophones.

Le Festival des sucres annuel a lieu à Vanier depuis le 31 mars et jusqu’au 5 avril dans la seule cabane à sucre au monde en milieu urbain. Voilà une bonne raison de prévoir une visite de Vanier, un quartier très doué par son histoire, ses grands parcs et sa proximité du centre-ville.

L’ancien nom de Vanier était Eastview, et c’est un nom que les gens de plus de 70 ans utilisent encore parfois. Les francophones ne composent plus aujourd’hui que 40% de la population de Vanier (selon le recensement de 2012), c’était 65% en 1980…

Eastview était surtout anglophone au début du 20e siècle, mais les francophones de la classe ouvrière sont graduellement devenus majoritaires. Dans les années 1960, l’influent prêtre François-Xavier Barrette «ordonnait» même aux anglophones d’aller «prier ailleurs».

Riches et pauvres

Eastview est renommé Vanier en 1969 en l’honneur du premier gouverneur général canadien-français Georges Vanier. Mais le quartier demeure un quartier défavorisé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les francophones des classes moyenne et supérieure habitent alors de l’autre côté de la rivière Rideau, dans le fameux quartier de la Côte-de-Sable.

Aujourd’hui, le vieux fond franco-populaire de Vanier demeure, mais deux phénomènes modifient profondément ce quartier et le rendent encore plus fascinant.

Des Latinos, des Pakistanais, des Philippins et beaucoup d’Africains et d’autres immigrants défavorisés remplacent les Franco-Ontariens. Au même moment, des jeunes Ottaviens lancent des commerces très tendance grâce aux loyers légers du quartier.

L’intégration de Vanier à la Ville d’Ottawa, lors de la grande fusion municipale de 2001, n’a pas altéré l’esprit communautaire de l’ancienne ville de Eastview.

Ottawa compte quelque 40 000 autochtones. En mai 2013, un centre médico-communautaire de 25 000 pieds carrés à été inauguré à Vanier (le centre Wabano au 299, chemin Montréal) et il affiche le renouveau du quartier. Son architecte de prestige est l’Autochtone Douglas Cardinal qui a aussi dessiné le Musée canadien de l’histoire à Gatineau et le National Museum of the American Indian à Washington.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Vanier est une petite collectivité touchante dont l’ambiance ressemble parfois à celle de quartiers pauvres de Montréal, parfois à celle de petites villes du Québec, mais jamais à l’idée faussement austère qu’on se fait d’Ottawa.

À faire et à voir

Muséoparc Vanier dans le parc Richelieu: Musée de l’histoire et de la vie francophone à Ottawa, au cœur de la fameuse forêt des Pères Blancs (des missionnaires d’Afrique) avec sa cabane à sucre en milieu urbain (Festival des sucres du 31 mars au 5 avril) et ses arbres africains! Voici un lieu d’une grande richesse culturelle.

Exposition permanente sur l’histoire francophone de Vanier et expo temporaire sur le centenaire (1913-2013) du quotidien Le Droit.

La bibliothèque publique de Vanier est sur le même site, dans un bâtiment classé historique. Le site web du Muséoparc est remarquable. Toute l’histoire de Vanier y est racontée avec verve et moult illustrations. Des circuits sympathiques sont proposés et bien expliqués.

Grotte de Lourdes: Lieu de pèlerinage remontant à 1910 témoignant de l’intense vie catholique des Canadiens Français qui a été remplacée par celle des immigrants latinos et africains. Situé à l’angle des rues Montfort et Cantin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cimetières Beechwood et Notre-Dame: L’immense cimetière Beechwood est à la fois un cimetière multiconfessionnel et le Cimetière national du Canada. Ses jardins et aménagements sont magnifiques. Le cimetière Notre-Dame est le grand cimetière catholique d’Ottawa. Le monument funéraire impressionnant de Sir Wilfrid Laurier est situé devant l’entrée.

Friend’s Bingo Hall: Malgré son nom, ce bingo est surtout francophone. Il est si grand, et sa présence est si dominante, à l’entrée de Vanier, au 70 chemin Montréal, qu’il semble sorti d’une fantaisie ou d’un film de fiction. Ce bingo est néanmoins bien réel; et sa nouvelle réalité multiculturelle reflète l’évolution de Vanier.

Originaire de Vanier, le grand hockeyeur Denis Potvin a été capitaine des Islanders de New York qui ont gagné quatre coupes Stanley d’affilée dans les années 1980. Une murale présente Denis Potvin et son frère Jean au 270 avenue Marier, à l’angle du chemin Marier (dans le stationnement de la Caisse Populaire. Vanier présente plusieurs peintures murales qui enjolivent la ville en montrant sa riche histoire.

Renseignements

Tourisme : www.ottawatourism.ca/fr
1-800-363-4465.
Réservations d’hôtel : 1-888-OTTAWA-8
Le reportage de notre journaliste a été rendu possible par le Fairmont Château Laurier

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur