Une vente exceptionnelle de costumes d’opéra

Opera Atelier

Partagez
Tweetez
Envoyez

La compagnie de théâtre Opera Atelier a mis en vente la semaine dernière les costumes originaux de plus de 30 productions. Tous faits à la main, ces costumes étaient vendus entre 10 et 250 $. Les passionnés ont saisi l’occasion pour donner une touche baroque à leur garde-robe.

Les amateurs des XVIIe et XVIIIe siècles sont venus en masse jeudi 3 mai dernier pour le défilé de l’Opera Atelier. Une dizaine de costumes ont été présentés sur le tapis rouge dans les locaux de All Canadian Self-Storage sur Laird Drive.

Plus de 300 pièces étaient en vente jusqu’à samedi à des prix très abordables pour des vêtements faits main: entre 10 et 250$.

La compagnie Opera Atelier est spécialisée dans les pièces baroques, les costumes sont donc emprunts du style des XVIIe et XVIIIe siècles.

Ils ont été créés pour des pièces très célèbres comme Le Mariage de Figaro, Don Giovanni, Persée, Iphigénie en Tauride…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un concept venu de France

L’idée est née il y a quelques mois, lors d’une visite des dirigeants de l’Opera Atelier à Paris. «Nous avons visité le somptueux Opéra Garnier à Paris. Et lors de notre venue, une vente de costumes était organisée à l’intérieur et à l’extérieur de l’opéra.

Les responsables nous ont expliqué qu’ils n’avaient plus de place pour stocker tous ces costumes et qu’ils devaient les vendre», explique Marshall Pynkoski, co-directeur artistique de la compagnie.

Voir partir ces costumes est à la fois un plaisir et un déchirement pour le co-directeur artistique. «Cela nous brise le cœur de s’en séparer, mais je suis content de leur offrir une seconde vie.

Une fois la pièce finie, ces costumes sont entreposés et plus personne ne les voit. Maintenant, les visiteurs vont pouvoir les admirer et même les porter», se rassure Marshall Pynkoski

Mais c’est aussi une source de revenus non négligeable pour la compagnie Opera Atelier qui va réutiliser les fonds collectés pour réaliser les costumes de la prochaine saison.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Quand les porter?

Pour les particuliers, cette vente était une occasion rare d’acquérir des costumes d’époques, cousus avec des matières nobles et aux finitions très poussées. Une fois le costume enfilé, on se prend tout de suite pour une héroïne d’une pièce de Beaumarchais ou d’un opéra de Mozart.

Rea Castillo est venue au défilé avec une idée en tête: acheter un costume. Elle essaie une magnifique robe multicolore et se demande à quelle occasion elle pourrait la porter.

«Je ne sais pas quand je mettrais cette robe mais je compte bien l’acheter! Peut-être que je m’habillerais comme cela pour aller travailler, ou pour la Fête de la Reine!», plaisante la jeune femme.

Watter Lopez a, en revanche, déjà trouvé quand il allait porter le magnifique costume qu’il ne veut pas enlever depuis le début de la soirée.

«J’ai deux soirées déguisées de prévues prochainement, une à Mexico et l’autre à Los Angeles. Cet habit sera parfait!», confie-t-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En plus de trouver l’occasion idéale pour porter ces vêtements, il faut surtout supporter les corsets des modèles pour femmes qui, fidèles au style baroque, serrent la taille pour la rendre plus fine.

Grâce à la vente de ses costumes, Opera Atelier a récolté 25 000 $. Pour le plus grand bonheur du directeur artistique de la compagnie de théâtre, Marshall Pynkoski : « Nous sommes heureux que ces costumes puissent avoir une seconde vie ».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur