Une première course professionnelle pour le Mois du vélo à Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un 4×4 coûte cher, consomme beaucoup, pollue énormément, se prend dans les embouteillages et est difficile à garer. Le vélo, c’est tout l’inverse. Une ville a donc tout intérêt à développer la bicyclette pour devenir verte, fluidifier sa circulation et charmer ses touristes. La mairie en est désormais consciente et lancera le 26 mai le premier Mois du vélo à Toronto. Cent cinquante animations sont prévues, dont une course professionnelle autour du Marché St-Laurent.

Le maire David Miller a tiré la sonnette de départ du tout nouveau Critérium de Toronto, lundi 12 mai au Nathan Philips Square: une course de cyclistes professionnels dans le quartier du Marché le 30 mai, qui viendra ponctuer le premier et prometteur Mois du vélo à Toronto.

«Ce sera un événement formidable pour la ville de Toronto, a affirmé David Miller. Ça ouvre la voie aux modes alternatifs de transport, et démontre aux citoyens que le vélo est un moyen amusant, sain et écologiquement responsable.» Il a ensuite rappelé l’ancienne et regrettée relation de la bicyclette avec la ville, qui a accueilli la Course Dunlop trophée de 1874 à 1927.

«Je suis très excité de voir la course de vélo retourner dans le centre de Toronto, a ajouté Adrian Heaps, membre du Comité cycliste de Toronto. D’autant plus dans un tel quartier historique!» Le vélo fait son retour en grande pompe dans la Ville-Reine.

Les professionnels se lanceront à toute vitesse sur les rues Front, Market, Esplanade et Scott, de 19h30 à 21h pour un prix de 20 000 $. Auparavant dans l’après-midi, une exposition sur le vélo ainsi que des courses pour les enfants et les non professionnels sont prévues.  

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La petite reine dans la Ville Reine

Du 26 mai au 21 juin, Toronto accueillera une multitude d’événements cyclistes.

Au programme, des randonnées citadines, des courses, des séances d’apprentissage pour tous niveaux (les CAN-BIKE), des séances de cinéma, des démonstrations, des spectacles d’art, des ventes aux enchères ou encore des séminaires d’urbanisme.

Devenant une mégapole de renommée mondiale, Toronto prépare son avenir et veut plus que jamais s’afficher comme précurseur dans l’écologie.

La Ville Reine a certes reçu plus de 70 prix en trois ans reconnaissant son engagement pour la qualité de vie et l’innovation de ses services publics, mais elle reste encore loin des idéaux écologiques dont elle se vante.

Ça roule, à Toronto? Difficilement, quand on voit l’état des routes et qu’on recherche en vain les pistes réservées aux cyclistes. À part sur quelques parcelles des rues Gerrard, Harbord, Sherbourne ou encore College, faire du vélo à Toronto est une valse hasardeuse avec les voitures, une chicane sur les voies des Streetcars.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Vingt collisions par jour durant l’été

Le Plan Vélo de la ville rappelle ce que l’enquête de 1999 avait révélé sur les conditions du cyclisme à Toronto. À l’époque, la hausse remarquable des cyclistes s’opposait déjà au nombre constant – voir croissant – de voitures sur les nouvelles rues cyclables. Le résultat de l’équation est simple: plus de vingt collisions par jour recensées par la police en plein été. Depuis 1990, le nombre de blessures par an ne diminue pas et gravite autour de 1 200.

La pollution et les grandes distances font aussi hésiter les torontois à chevaucher leur bicyclette. La vélo-rution ne s’ordonne pas en un mois, il faut l’entretenir et lui permettre de se développer.

La possibilité d’allier transport public et bicyclette est un bon début, mais la création de pistes cyclables et la prise en compte des cyclistes par les automobilistes sont plus que jamais nécessaires. La vélo-cité requiert un certain savoir-faire, social et urbain. La mairie de Toronto a raison de stimuler l’usage de la petite reine, mais elle doit aussi lui assurer les égards qu’elle mérite.

Pour plus d’informations sur le Mois du vélo et pour lire le calendrier des événements, www.toronto.ca/cycling. Pour connaître les nouvelles mensuelles du cyclisme torontois, lire le journal Cyclometer sur internet: www.toronto.ca/cycling/cyclometer.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur