Une nouvelle directrice générale pour l’AFO

Partagez
Tweetez
Envoyez

Quelques semaines après avoir tenu son assemblée générale annuelle, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario a déjà résolu l’un de ses plus importants objectifs en interne. D’ici un mois, l’AFO bénéficiera des services d’une nouvelle directrice générale, en la personne de Manon Henrie-Cadieux.

Il s’agissait là de l’un des objectifs majeurs de l’AFO afin de stabiliser sa situation. Nominée le 19 juillet dernier, Manon Henrie-Cadieux entrera en fonction le 20 août prochain au poste de directrice générale de l’assemblée. Elle prendra la suite de Céline Marx, qui assurait jusqu’ici l’intérim en l’attente d’une candidature.

Comme le souligne la présidente de l’AFO Mariette Carrier-Fraser, Manon Henrie-Cadieux figurait comme l’une des personnes les plus à même de correspondre au profil recherché par l’AFO: «Mme Henrie-Cadieux assumait le poste de gestionnaire, Division des services en français à la ville d’Ottawa. Elle possède une connaissance approfondie des enjeux liés à la prestation des services en français. Son dévouement à la cause de la francophonie est bien connu et elle saura représenter l’AFO avec professionnalisme.»

La principale intéressée s’est également montrée très satisfaite de cette nomination, et compte bien apporter un plus à l’institution francophone: «Je suis ravie d’accepter ce nouveau défi, à ce stade de ma carrière. Après avoir discuté longuement avec le comité de recrutement de l’AFO, je sais que je pourrais compter sur l’appui du Conseil d’administration et de l’équipe de gestion dans le but de réaliser les objectifs de l’organisme.»

Des objectifs qu’elle développera plus en détail quelques jours après sa prise de fonction, le temps d’élaborer une stratégie d’action adéquate pour les mois à venir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur