Une matinée pour sensibiliser à l’emploi des Français

RDÉE Ontario

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Sensibiliser les employeurs aux possibilités de rencontres et d’embauche de candidats bilingues à l’étranger.» C’est pour y arriver que le Réseau de développement économique et d’employabilité de l’Ontario (RDÉE) a rassemblé employeurs et ministères du gouvernement provincial autour d’un petit déjeuner la semaine dernière.

Ce rendez-vous était censé informer les employeurs et leurs services de ressources humaines sur les possibilités et solutions à leur disposition quant au recrutement de candidats français.

«Cet événement a permis aux employeurs d’obtenir de plus amples informations sur le renouvellement de permis de travail et sur le processus d’obtention de la résidence permanente pour les employés», explique Annie Dell, gestionnaire du développement des affaires, produits et services du RDÉE Ontario.

Relais entre employeurs et candidats

Les représentants des ministères ontariens des Affaires civiques et de l’Immigration, de la Recherche et de l’Innovation, du Développement économique et de l’Emploi, mais aussi de l’ambassade du Canada à Paris et de Citoyenneté et immigration Canada, sont ainsi venus à la rencontre des employeurs et ont échangé avec eux, de manière à évoquer ces possibilités et leurs évolutions. Une vingtaine d’employeurs étaient donc au rendez-vous.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il y a énormément de portes sur le marché du travail, et certaines entreprises ont besoin de personnes qualifiées. Certains Français ont les compétences nécessaires pour remplir ces postes. Le RDÉE Ontario fait donc avant tout un travail de relais et de partenariat, de manière à informer et conseiller les entreprises, leur donner des options, mais aussi d’appuyer les candidats pour obtenir un poste ou pour conserver le leur», explique Michèle Pignol, gestionnaire des programmes d’immigration au RDÉE Ontario.

C’est là un «travail de fond» réalisé depuis plusieurs années par le RDÉE. «Notre rôle est d’attirer des francophones en Ontario, de faire en sorte que ces personnes aient les bons outils pour démarrer et de faciliter leur intégration en entreprise. C’est un travail que le RDÉE chapeaute depuis plusieurs années, notamment à travers les programmes La bonne Affaire et Emploi Toronto», explique Michèle Pignol.

Des initiatives qui ont déjà permis de placer plus de 425 travailleurs temporaires et permanents en un an. «Les employeurs se renseignent de plus en plus, notamment avec les changements au niveau fédéral. Nous nous efforçons de leur présenter les solutions gagnantes et de les mettre en relation avec les candidats», ajoute Annie Dell.

Plusieurs personnes chargées des ressources humaines ce jour-là ont d’ailleurs été placées en entreprise avec l’aide du RDÉE. «Certains des candidats ayant bénéficié des programmes d’employabilité du RDÉE sont maintenant en poste. L’une des solutions est également de contacter ces personnes pour faciliter l’intégration d’autres francophones. C’est tout un travail de réseau», détaille Michèle Pignol, qui explique que le RDÉE se veut «positif concernant l’avenir de l’emploi francophone en Ontario».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur