Une campagne électorale peu inspirante jusqu’à maintenant

Une campagne pathétique

Partagez
Tweetez
Envoyez

Dimanche 22 septembre, en train de faire mes achats d’épicerie dans le secteur East York de Toronto, je tombe face à face avec un client vêtu d’un t-shirt arborant l’inscription Make Trudeau a drama teacher again.

On se regarde et se sourit. On s’est instantanément compris – je crois – l’espace d’un clin d’œil complice. Trudeau est bien gentil, ouvert sur le monde et sympathique, mais il ne fait pas le poids!

Il est beau et bon communicateur (oublions ses mascarades) selon certains de ses admirateurs. Tandis que d’autres le perçoivent comme un «relationniste» pathétique, sans charisme. Or un vrai leader ne devrait-il pas inspirer?

C’est bien là l’un des problèmes de Trudeau: aucune inspiration, autre que celle de capitaliser sur les traces de son père. Alors que Trudeau père, à l’inverse de son fils, fut l’un de nos grands inspirateurs contemporains (Loi sur le multiculturalisme, Charte des droits et libertés, Loi sur les langues officielles…).

Justin Trudeau dans une de ses publicités.

PM déconnecté

Justin Trudeau paraît tout simplement comme un caucasien ayant vécu dans l’abondance de sa naissance à nos jours. Certes il a beaucoup voyagé, mais dans des conditions privilégiées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

A-t-il vraiment été exposé à la réalité de la vie des gens d’ici, et d’ailleurs… Est-il apte à saisir le constant dilemme auquel font face une majorité de Canadiens peinant à payer les factures et l’hypothèque tout en continuant de payer nos taxes galopantes? Que de promesses et de paroles…

Notre premier ministre actuel semble vivre dans sa bulle… déconnecté du quotidien des Canadiens et des nouveaux immigrants, tandis qu’il tente de maîtriser des messages «libéraux» de relations publiques dépourvus d’innovation et de réalisme…

Francophonie oubliée

Par ailleurs, je n’ai rien entendu jusqu’à date de la part du camp Trudeau (ni des autres candidats) ayant un quelconque rapport avec notre francophonie… Alors qu’on aurait tant à dire et à entreprendre.

Innover, rénover, redynamiser, revaloriser notre bilinguisme par des projets porteurs de développement socio-économique partout au pays – tout en respectant les compétences du Québec – et à l’international…

Miser sur la force et le potentiel de notre français à l’ère numérique dans l’éducation post-secondaire, l’économie (commerce, tourisme), l’immigration. Malgré certaines percées, on semble encore assez loin de tout cela.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Conservateurs déprimants

Qu’en est-il des autres candidats?

Andrew Scheer se démarque, lui aussi, par un manque total de charisme. Une personnalité dénuée d’intérêt, irréversiblement «uninspiring» selon la chroniqueuse politique Susan Riley du Ottawa Citizen.

Le programme conventionnel proposé par le Parti conservateur ne fait qu’accentuer les différences entre nos deux sempiternels partis: le conservatisme budgétaire et le libéralisme dépensier… À vous de choisir!

Course sans issue

Quant à Jagmeet Singh, il a le courage de mener une course sans issue. Le chef du NPD parait sincère et bien intentionné. Toutefois notre société est-elle prête à élire un premier ministre canadien portant des signes religieux dont nombre parmi nous ne saisissent pas la signification?

Encore faudrait-il modifier notre hymne national… Sans parler de la Loi sur la laïcité au Québec, incomprise par la presse anglophone qui décrit les Québécois comme «uncomfortable» avec les signes religieux…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Elizabeth May (Parti vert) semble avoir le vent dans les voiles, servie par le momentum d’une jeunesse militante engagée pour la planète. Cependant elle aussi, malheureusement, ne dégage aucun charisme. Cela dit, le Parti vert est un parti d’avant-garde qui articule et véhicule la politique autrement. C’est à suivre…

Concernant Maxime Bernier (Parti populaire du Canada), plus à droite et coincé que ça, on meurt…

Pour conclure avec le Bloc, espérons qu’il osera proposer une démarche constructive et moderniste.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur