Une application mobile unique pour la langue des signes

Développée à La Cité

Plusieurs personnes ont été impliquées dans le développement de l'application DICO LSQ au Collège La Cité. L'app est disponible sur Google Play et sur l’App Store.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Une application mobile pour l’apprentissage de la langue des signes québécoise (LSQ) a été lancée ce 5 juin au Collège d’arts appliqués La Cité, à Ottawa.

DICO LSQ contient plus de 2 000 mots et phrases en LSQ, langue utilisée par les communautés sourdes de la francophonie canadienne ainsi que par toute personne nécessitant une langue visuelle pour communiquer.

Google Play et App Store

L’application a été développée conjointement par des professeurs et des étudiants des programmes Éducation en services à l’enfance, Technologie du génie informatique et Design graphique de La Cité. Elle est disponible sur Google Play et sur l’App Store.

«Ce projet interdisciplinaire met en valeur tout le talent et l’expertise de notre communauté collégiale», a déclaré Lise Bourgeois, présidente-directrice générale de La Cité. «Professeurs et étudiants ont fait preuve de détermination et de créativité et ils se sont complètement investis dans un projet expérientiel qui aura un impact direct sur les gens, bien au-delà du Collège. Nous sommes vraiment très fiers de ce projet.»

Une fille inspirante

DICO LSQ est une adaptation mobile de la version actuelle du dictionnaire LSQ- français pour l’enfant et sa famille du Regroupement des parents et amis des enfants sourds et malentendants franco-ontariens (RESO), organisme qui a collaboré au projet.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’inspiration initiale de ce projet est ma fille Laurence, qui est malentendante», a déclaré Julie Benoit, professeure au programme d’Éducation en services à l’enfance de La Cité et coordonnatrice du projet.

«Que l’on soit éducateur, enseignant ou membre de la famille d’une personne qui communique en LSQ, cette application est un outil pour tous, un outil pratique et surtout facile à utiliser.»

125 000 $

Ce projet a été réalisé grâce à une subvention de près de 125 000 $ du ministère de l’Éducation de l’Ontario. «Nous voulons que tous les élèves aient accès aux outils et aux soutiens dont ils ont besoin pour réussir et atteindre leur plein potentiel», a commenté la ministre Lisa Thompson.

En plus de son campus principal d’Ottawa, La Cité compte le Centre des métiers  à Orléans et des campus satellites à Hawkesbury et Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur