Une app pour suivre la santé des vaches

L’application Dairy SCC permet à l'éleveur d’obtenir des données immédiates sur la santé de chacune de ses vaches.
Partagez
Tweetez
Envoyez

«Un éleveur de bétail laitier, un ingénieur et un comptable entrent dans une étable…» Telle est l’idée de départ de Dairy Quality Inc., une société de Queensville, au bout de la 404, qui s’enorgueillit de créer des solutions de pointe aux défis de l’élevage laitier.

Le dernier produit de cette société est un appareil qui fournit aux éleveurs de bétail laitier des données instantanées sur la santé et la qualité du lait de leurs vaches.

À l’aide du dispositif RT10 et de l’application Dairy SCC, les éleveurs utilisent un microscope à fluorescence mobile connecté à un téléphone intelligent pour analyser les échantillons de lait de vaches en particulier.

L’appareil, qui exécute une application pour iPhone, effectue des lectures en temps réel de certains indicateurs de santé, dont le nombre de cellules somatiques, qui est le plus important indicateur de la santé d’une vache laitière.

«Actuellement, les éleveurs de bétail laitier à l’échelle de l’Amérique du Nord reçoivent un rapport mensuel de l’Association d’amélioration des troupeaux laitiers (DHIA), qui contient des données sur le nombre de cellules somatiques», indique Chris Gans, directeur des ventes et du marketing de Dairy Quality.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Notre produit ne remplace pas ce service, mais le fait est qu’il peut arriver beaucoup de choses dans une ferme laitière en 30 jours. L’application Dairy SCC permet aux éleveurs d’obtenir des données immédiates sur la santé de chaque vache.»

La surveillance des cellules somatiques est importante parce qu’un nombre élevé de ces cellules indique la présence d’agents pathogènes et de toxines.

Une infection peut entraîner des lésions au pis d’une vache, de même qu’une baisse de la production de lait. Dairy SCC permet aux éleveurs de détecter la moindre hausse du nombre de cellules somatiques au stade subclinique.

«Les infections détectées tôt peuvent être traitées plus rapidement. Comme les données sont accessibles instantanément sur un iPhone ou un iPod, l’éleveur peut les transmettre aussitôt par courriel à un vétérinaire, explique M. Gans. L’éleveur et le vétérinaire peuvent élaborer ensemble une stratégie de traitement pour s’attaquer aux problèmes avant qu’ils empirent.»

M. Gans indique qu’un jour prochain, Dairy SCC fournira aussi d’autres renseignements importants sur les échantillons de lait. Il est important pour les éleveurs de pouvoir déterminer instantanément la nature des agents pathogènes, les taux de corps cétoniques et d’autres indicateurs afin de prendre les meilleures décisions concernant la gestion de la santé de leur troupeau.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette stratégie s’inscrit dans une tendance technologique appelée «informatique en périphérie de réseau» (edge computing), qui est axée sur l’utilisation d’applications informatiques et de données à l’aide de la technologie mobile.

«Notre société s’efforce de mettre la technologie mobile au service des fermes laitières et de développer l’informatique en périphérie de réseau dans l’industrie laitière pour soutenir le concept émergent d’élevage laitier de précision, dit M. Gans. Les prix du lait dans de nombreuses parties du monde sont fluctuants, et plus les animaux sont en santé, plus ils peuvent produire de lait.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur