Une année rocambolesque pour Eli Rose

Entrevue avec la chanteuse québécoise qui vient de sortir son premier album

La pochette du premier album d'Eli Rose
Partagez
Tweetez
Envoyez

La chanteuse québécoise Eli Rose a récemment lancé son premier album. L’Express l’a rencontrée alors qu’elle était de passage à Toronto dans le cadre d’une tournée promotionnelle.

Pop urbaine

L’album éponyme d’Eli Rose est sorti il y a environ un mois sur l’étiquette Maison Barclay Canada/Universal. Cet album aux sonorités pop et aux influences urbaines est le fruit d’un travail de longue date.

«Ça fait 3 ans que je travaille là-dessus. Ça a été un long processus parce qu’au début je ne savais pas avec qui j’allais le faire, ça a été un long processus d’essais et erreurs.»

«Ça a été une dure année faire cet album-là. J’ai rencontré plein de monde qui voulait travailler avec moi, et je ne savais pas où mettre mon énergie. Y’a plein de chansons qu’on a fait qui n’ont pas passées. Au début, je me disais j’ai une voix douce et je voulais que ça fasse du sens avec les beats. Il y a eu un moment où je me disais que mon album ne sortirait jamais. De l’avoir en main c’est un rêve qui est réalisé. Qui a la chance au Québec de sortir un album avec un label comme Universal, c’est assez particulier.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Maison Barclay Canada

Le premier opus d’Eli est également le premier album lancé par Maison Barclay Canada. Sentait-elle de la pression par rapport à ça?

«Je ne te mentirai pas: oui, je sens un peu de pression parce que c’est le premier projet et on veut que ça fonctionne, mais je me dis que peut importe où ça va, je suis vraiment fière de ce que j’ai accompli. Je ne regrette rien de mes décisions et je suis fière de tout ce qu’on a fait. Tous les points que je voulais sont là; donc après ça, que ça fonctionne ou pas, je suis fière de se que j’ai accomplie et j’ai juste hâte de continuer et aller plus loin avec ça.»

Première partie d’Angèle

L’artiste a eu l’occasion de faire les premières parties de la chanteuse française Angèle au Québec cette année. Une artiste qu’elle admire beaucoup. Ces concerts ont été une plaque tournante dans la carrière d’Eli Rose.

«Je pense que pour moi, le show d’Angèle a été déterminant au sens où est-ce que je suis capable de prendre cette pression-là? Est-ce que je suis capable d’aller sur scène devant des milliers de gens? Ça a été déterminant à ce niveau-là et je suis vraiment contente.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Vitrine à Toronto

La chanteuse était de passage à Toronto en juin dernier dans le cadre d’un showcase organisé par le festival Osheaga et qui se déroulait au Drake Hotel.

«Ça a bien été. J’aime ça venir à Toronto. Je me dis qu’il y a une place pour la musique francophone, et que ce n’est pas parce que les gens parlent anglais et ne comprennent pas toutes mes paroles qu’ils ne peuvent pas aimer. La musique est le langage universel et j’espère continuer à venir ici.»

Un marché à explorer?

«J’aimerais ça explorer davantage. Je ne suis pas passé par la télé, je ne suis pas un visage connu; donc c’est sûr que c’est plus de travail. Mais en même temps, j’aime ça faire ça de façon organique et étant donné que mon label est à Toronto, c’est sur que je veux revenir. J’aime ça Toronto!»

La France

«J’ai fait plusieurs showcase, à LaRochelle, à Paris. C’est un marché qui est immense et je n’ai pas d’attentes par rapport à la France. À date, la réception est bonne et je vais continuer de pousser ça. Je travaille déjà sur un 2e album avec quelques producteurs français.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

2019

«Ça a été une des plus belles années de ma vie, mais une des plus dures. Je suis tellement sortie de ma zone de confort que, des fois, c’était un peu vertigineux. Mais je suis tellement fière de cette année-là.  Même si elle n’est pas parfaite pour moi, c’est une année dont je suis fière de m’être réalisée comme artiste et d’avoir prouvé que je ne suis pas juste la fille d’Eli et Papillon et que je suis capable de faire autre chose.»

Eli vient tout juste de lancer la pièce «Minuit»

Les projets

«Je commence déjà l’écriture de mon 2e album, j’ai plein de spectacles qui sont bookés donc je me prépare pour ça. Pleins de beaux projets!»

Son premier album est disponible partout et nous allons vous tenir au courant de son prochain spectacle à Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur