Eli Rose, la pop en français

Eli Rose
Partagez
Tweetez
Envoyez

Eli Rose est une chanteuse québécoise qui nous arrive avec du matériel pop en français. Son premier album sortira à l’automne au Canada et en France.

Eli et Papillon

Eli n’est pas une nouvelle venue dans la scène musicale puise qu’elle a passée 8 ans au sein du duo québécois Eli et Papillon.

Après 8 ans et 2 albums, se rendant compte qu’ils avaient un peu fait le tour et avec le désir d’explorer d’autres avenues, le duo s’est séparé.

«Eli et Papillon c’était l’école de la musique pour moi. J’étudiais en communications et je n’était pas supposée faire de la musique. D’être dans un projet avec quelqu’un qui m’appuie c’était vraiment rassurant. De faire un projet solo c’était assez vertigineux au début mais je commence à y prendre plaisir.»

La naissance d’Eli Rose

C’est à ce moment que la Montréalaise a décidé de mettre en branle son projet solo. Elle admet que sa participation au camp d’écriture Kenekt de la SOCAN y a été pour beaucoup. «J’ai rencontré beaucoup de producteurs qui m’ont dit «On va faire ton album».  Nous avons sorti la chanson Soleil et sommes partis tourner un clip à Dubai.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un vidéo qui ouvre les portes

Le vidéo tourné dans le désert des Émirats arabes unis a fait jaser. «Mon copain a envoyé le clip à Jean-Francois Perrier, le copain de Yelle, et ce dernier l’a envoyé à des labels là-bas. J’ai commencé à recevoir des appels de labels à l’étranger et ça a vraiment été du bouche à oreille.»

Ce bouche à oreille a été crucial pour Eli. «Ça s’est fait naturellement. Je n’ai pas cogné aux portes, ce sont eux qui sont venus me voir. Je trouve ça quand même drôle parce que pendant 8 ans j’ai tellement essayé d’avoir l’appui de tout le monde et ils sont finalement venus me voir.»

Un premier album

L’artiste s’est entouré de plusieurs collaborateurs pour ce premier album. «J’ai travaillé avec une dizaine de collaborateurs pour ce projet là. J’ai loué un chalet dans les Laurentides et on se retrouvait tous là-bas pour composer une chanson par jour.»

Le résultat sera un album de 10 pièces qui sortira sur Universal au Canada et Barclay en France vers la mi-septembre. «C’est très dansant et énergique», nous a-t-elle dit au téléphone. L’extrait Carrousel tourne déjà sur les ondes radiophoniques francophones.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Collaborateurs de marque

Certains des collaborateurs qui ont participé à l’album sont Ruffsound (Koriass, Loud, Zaho), Realmind (Loud, Allie X), Banx & Ranx (Sean Paul), June Nawakii (Nicki Minaj), Billboard (Britney Spears, Shakira). Le résultat est une pop urbaine accrocheuse aux fortes influences américaines.

Le français plutôt que l’anglais

Et pourquoi ne pas avoir choisi la langue de Shakespeare? «J’ai toujours aimé chanter en anglais parce que la sonorité des mots est différente, plus exotique. Mais en même temps, le défi de faire de la pop francophone je voulais le prendre. C’est important, c’est ma langue et la langue dans laquelle je suis le plus à l’aise. Y’a pas beaucoup de pop francophone, ça commence à faire surface. Je voulais faire une pop francophone que les gens vont aimer et que ça ne tombe pas dans le kétaine. C’était mon défi et j’espère que je l’ai relevé.» 

Toronto 

Eli, qui s’est récemment produite à Toronto dans le cadre de Canadian Music Week, a beaucoup aimé son expérience. «Je ne savais pas à quoi m’attendre, j’étais la seule franco du line up. Je me disais les gens ne vont pas comprendre mes chansons. J’étais super nerveuse mais finalement ça a été un de mes meilleurs shows à date. Les gens ont embarqué et dansé. J’ai vraiment été surprise. J’ai hâte de revenir à Toronto.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Spectacles

Après avoir récemment fait la première partie de la chanteuse française Jain , Eli Rose chauffera les planches en avant spectacle pour Angèle au Québec dans les prochains jours. Elle se produira également aux Francofolies de Montréal. «Tout va vraiment très vite. J’ai beaucoup de pression sur les épaules mais je trouve ça super le fun. Je prend ça un jour à la fois et Angèle c’est vraiment un honneur. J’adore tout ce qu’elle fait et son public est un public qui me rejoint.»

PNL, le rêve

Celle qui cite Christine and the Queen, OrelSan, Angèle et tout ce qui est pop française comme influence se permet de rêver à une collaboration en particulier. PNL. «Comme on peut rêver, j’aimerais beaucoup collaborer avec PNL. Je suis tombé en amour avec leur son. Sinon j’aimerais collaborer avec Angèle parce que je trouve qu’il manque de collaborations entre filles. Souvent on fait une «collab» avec un rapper mais je pense qu’il faut aller plus loin que ça.»

Le premier album d’Eli Rose sera disponible à l’automne et nous vous tiendrons informé quant à son prochain passage à Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur