Un policier ne doit pas croire tout ce qu’il pense

livre Louise Penny, Tous les diables sont ici
Louise Penny, Tous les diables sont ici, roman traduit de l’anglais par Lori Saint-Martin et Paul Gagné, Montréal, Éditions Flammarion Québec, 2020, 512 pages, 31,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Dès que le nom de Louise Penny est mentionné, celui d’Armand Gamache fait surface. La romancière a publié quinze épisodes de cet enquêteur de la Sûreté du Québec. Le plus récent à avoir été traduit est Tous les diables sont ici. Mais attention, Gamache est à la retraite et l’action se déroule à Paris.

Comme dans les autres épisodes «Armand Gamache enquête», Penny illustre à quel point son personnage culte ne perd jamais les pédales, ne perd jamais son sang-froid… sauf s’il y a un avantage à en tirer. Le roman souffre cependant de longueurs; j’aurais coupé au moins 100 pages.

Gamache à Paris

Les Gamache sont à Paris pour voir leurs enfants et assister à la naissance d’un nouveau petit-enfant. Après une soirée de retrouvailles en compagnie de Stephen Horowitz, le parrain fortuné d’Armand, ils voient avec horreur le vieil homme se faire faucher sous leurs yeux, dans ce qui ne semble pas un simple accident.

Nous naviguons dans un univers où complicité, collusion, subornation et intimidation sont monnaie courante, où des sociétés multinationales agissent en toute impunité sous les nez de l’Autorité des marchés financiers. C’est dans ce contexte que Gamache est appelé à élucider une énigme, à tenter de démêler ce qui a toutes les apparences d’un nœud gordien.

Reine-Marie mène son enquête

Il doit travailler avec la Préfecture de Paris, mais en raison des négligences de cette dernière, lui et son épouse frôlent la mort. Parlant de Reine-Marie, elle ne fait pas juste seconder son mari, elle mène sa propre enquête. «Là où d’autres ne voyaient que des faits, Mme Gamache, elle, décelait des relations, Elle avait l’art de relier entre eux deux, trois, voire plusieurs événements en apparence disparates.»

La devise de Paris est Fluctuat nec mergitur (Est battu par les flots mais jamais ne sombre). Cela donne le ton à l’intrigue: les flots sont autant d’embûches, mais Armand Gamache ne se laisse pas abattre, sans doute parce que son arme demeure cette petite phrase inculquée à ses étudiants du temps qu’il dirigeait l’école de police: «Ne croyez pas tout ce que vous pensez.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Détective cultivé

Louise Penny peint parfois Gamache sous les traits d’un homme extrêmement cultivé qui n’hésite pas à lancer une réplique comme «la vérité est en marche et rien ne l’arrêtera». Le directeur de la Préfecture de Paris reconnaît aussitôt cette citation de Zola. Le blason des flics est joliment redoré.

Loin de moi l’idée de vous révéler le dénouement de l’intrigue. Mais comme Gamache et ses enfants sont la seule famille de Stephen Horowitz, je peux vous dire que la Préfecture de Paris se demande à qui d’autres le richissime parrain pourrait laisser sa fortune. Il n’y a qu’un pas à les soupçonner d’avoir orchestrer un accident quasi fatal…

Des confidences de Louise Penny

Il est commun de voir des mots de remerciements à la fin d’un roman. Dans ce cas-ci, Louise Penny se livre quasiment à des confidences. Elle écrit que son livre a pour sujet «l’amour, l’appartenance, la famille et l’amitié» Elle ajoute que «nos vies sont façonnées par nos perceptions et par nos souvenirs, mais aussi par la forme que prennent ces derniers».

Les quinze romans précédents qui mettent en scène Armand Gamache ont tous un lien avec le village fictif de Three Pines. L’auteure précise qu’il était temps pour elle de renoncer au confort et à la sécurité du coquet village dans les Cantons de l’Est pour affronter «ce qui m’attendait là-bas» (Paris).

Enfin, Louise Penny remercie Lori Saint-Martin et Paul Gagné pour l’intelligence et la finesse de la traduction. C’est grâce à eux, souligne-t-elle, que ses lecteurs francophones sont «diablement» choyés.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur