Un miracle de Noël pour les Raptors face aux Mavericks

110-107

Chris Boucher n'a pas tremblé sur la ligne des lancers francs en fin de match pour assurer la victoire. (Photo: Chris Young).
Partagez
Tweetez
Envoyez

Menés de 30 points en troisième quart (53-83), les Raptors de Toronto ont signé le retour le plus important de leur histoire. Avec un quatrième quart exceptionnel dans le sillage de Kyle Lowry accompagné par les joueurs du banc, les champions NBA se sont finalement imposés 110-107 dans une ambiance folle au Scotiabank Arena.

Le capitaine a inscrit à lui seul 20 points en quatrième quart, remporté sur le score de 47-21 (plus grand nombre de  points marqués en quatrième quart dans l’histoire de la franchise). Il termine avec 32 points, 8 rebonds et 10 passes.

Chris Boucher (21 points record en carrière, 7 rebonds et 4 contres) est l’autre joueur du match. Sa mobilité en défense en quatrième quart, lorsque Nick Nurse est passé en press tout terrain, a été déterminante, tout comme son dunk et ses lancers dans les dernières secondes qui ont donné la victoire aux siens.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Rondae Hollis-Jefferson a lui aussi contribué grandement à la victoire avec les mêmes caractéristiques que Boucher. Il termine avec 18 points et 9 rebonds.

Un jour sans pour Ibaka et VanVleet

A côté d’eux dans le 5 qui a renversé le match, Malcolm Miller a eu un impact défensif qui a compensé sa maladresse de loin (0 points, 0/4 au tir), qui aurait pu faire pencher encore plus la balance côté canadien. Enfin, Terrence Davis II a lui aussi participé à la fête dans l’ultime période avec 9 points et 5 rebonds.

Si les remplaçants ont brillé, les titulaires en dehors de Lowry ont en revanche été en difficulté. Ibaka (6 points, 3/11) et VanVleet (10 points, 2/13) ont connu un soir sans au niveau de l’adresse. Ils pourront se rattraper dès ce lundi avec un déplacement dans l’Indiana.

Le fil du match

Les Texans sont maladroits en début de match. La défense des Raptors est solide et n’encaisse pas le moindre point sur les 5 premières minutes de jeu. Quelques imprécisions en attaque (4 pertes de balle) les empêchent de créer un très gros écart. Ils mènent tout de même 9-0.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dallas lance enfin son match avec un lancer de Porzingis et un 3-points de Finney-Smith (11-4). La défense torontoise continue malgré tout de se montrer intraitable avec 2 petits points encaissés sur les 4 minutes suivantes. McCaw inscrit son deuxième tir primé du match. Anunoby marque en force face à l’ancien Raptor Delon Wright. Toronto mène 18-6.

Les Mavericks vont se reprendre en partant de la défense. Toronto subit un 11-2 pour conclure cette première période et voit son adversaire recoller à 3-points (20-17).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les visiteurs égalisent rapidement en début de deuxième quart (22-22). Les Torontois ont le mérite de ne pas les laisser passer devant. Avec un cinq de remplaçants plus Lowry, ils peuvent compter sur Boucher et Hollis-Jefferson qui assurent la marque avec 6 points chacun (32-26).

Les Mavs répondent par un regain d’adresse longue distance. Porzingis, Powell et Finney-Smith marquent de loin pendant que les Raptors sont en échec en attaque. Cela se traduit par un 16-2 en faveur des Texans, qui prennent les devants pour la première fois (34-42). Ils concluent le deuxième quart avec le plus gros écart du match jusque-là (42-51), avec un tir de Porzingis à la sonnerie de la mi-temps.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dallas domine le troisième quart

L’attaque des Mavericks réussit tout ce qu’elle entreprend au retour des vestiaires. C’est tout l’inverse côté Raptors. Ibaka manque un dunk et un tir à mi-distance. Seul Lowry marque dans un 9-2 encaissé (44-60). Malgré un temps mort de Nurse, la série se poursuit en 13-2 (44-64).

L’adresse de loin fuit complètement VanVleet et ses coéquipiers. C’est tout le contraire pour la bande à Porzingis. Le Letton imite Brunson de loin et Dallas se balade (48-72). Hardaway Jr. en ajoute un pour mettre définitivement la tête des Raptors sous l’eau, +27. L’écart montera jusqu’à +30 sur un panier de Kleber (53-83).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et le miracle Lowry arriva!

L’écart est de 23 points avant l’ultime période. Suffisant pour mettre les visiteurs à l’abri? Que néni. Les Raptors emmenés par une press tout terrain dans le sillage de Boucher, Hollis-Jefferson et un énorme Kyle Lowry vont réaliser un retour tonitruant.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus rien ne rentre pour les Mavs, pendant que Lowry est en feu! A 4 minutes 30 de la fin, Toronto repasse devant après deux lancers d’Hollis-Jefferson (98-97). Le meneur de jeu inscrit deux nouveaux tirs de loin et donne 5 longueurs d’avance aux siens (104-99).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dallas ne s’avour pas vaincu, revient dans la partie et passe même devant à 32 secondes de la fin sur deux lancers de Porzingis (106-107). Lowry repart à l’attaque, attire les défenseurs sur lui et sert Chris Boucher pour le dunk (108-107).

Il reste 18 secondes à jouer. La défense torontoise est bonne sur la dernière possession et force Brunson à un tir mi-distance qu’il rate. Boucher prend le rebond et conclut la rencontre avec deux lancers marqués (11-107). Porzingis lance une prière du milieu mais rate complètement sa cible.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Réactions

Chris Boucher (intérieur des Raptors):

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Kyle Lowry (meneur des Raptors): (sur le fait d’avoir pris seul le contrôle du match en 4e quart) »Non ce n’est pas ce que j’ai fait. Nous avons eu un bel effort collectif. Malcolm, Terrence, Rondae et Chris Boucher, je leur donne tout le crédit. Ils ont gagné ce match pour nous. Malcolm a fait quelques interceptions. TD a mis quelques gros 3-points. Chris avec ses balles déviées et ses contres et Rondae avec ses rebonds offensifs et sa bataille. Donnez du crédit à ces gars sérieusement. »

Rick Carlisle (entraîneur en chef des Mavericks): « C’est une défaite très décevante. Je prends l’entière responsabilité de celle-ci. Nous sommes arrivés à un point où nous avons perdu notre agressivité. Il faut leur (aux Raptors) donner du crédit. Ils ont fait du bon travail avec leurs trappes, mais nous n’avons pas répondu assez bien. Et ça c’est pour moi. »

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur