Un masque avec chaque cadeau

Conte de Noël

conte de Noël 2020
Père Noël 2020. Illustration: Vector
Partagez
Tweetez
Envoyez

Au Centre Eaton, à l’angle des rues Yonge et Dundas à Toronto, il règne une joyeuse fébrilité et aussi une certaine nervosité.

Des enfants arborant un masque font la queue, à deux mètres de distance, pour prendre place sur le trône ordinairement occupé par le Père Noël.

Parce qu’on est en 2020, c’est par vidéoconférence que les petits rencontrent le Père Noël.

En direct de son salon joliment décoré et entouré des membres de sa famille, le joufflu personnage apparaît soudainement à l’écran. Il fait des grands signes avec ses mains et sourit coquinement.

conte de Noël 2020

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mini drone à quatre hélices

Le joyeux barbu a l’occasion de s’entretenir brièvement avec chaque enfant. C’est maintenant au tour de Martin, 6 ans, de rencontrer le Père Noël en Zoom et de répondre à ses questions.

– Comment ça va à l’école?

– C’est différent cette année. Je suis deux jours en salle de classe et trois jours en ligne.

– Ici, au Pôle Nord, il y a beaucoup de neige. Est-ce pareil chez toi?

– Oh, non! À peine quelques flocons. J’espère que vous pourrez quand même venir à Toronto.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– Ne t’inquiète pas, mon cher Martin. Qu’est-ce que tu souhaites recevoir?

– Oh, j’aimerais bien avoir le Mini drone RC à quatre hélices HS170.

La rencontre est gratuite, mais les parents peuvent se procurer un enregistrement pour 15$.

Une lutine aux yeux bridés prend les commandes, un lutin à la peau d’ébène veille à laver le trône pour le prochain enfant. Tous deux portent une visière de protection.

Parents et enfants chantent gaiement un refrain bien connu:
Petit Papa Noël
Quand tu descendras du ciel
Avec des jouets par milliers
N’oublie pas mon petit soulier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pas de covid au Pôle Nord

Les plus petits qui ne vont pas encore à l’école ne sont guère déroutés par ce genre de rencontre avec le Père Noël.

Ils sont habitués à voir leurs parents faire des appels-conférences et du télétravail depuis plusieurs mois. Ce n’est donc pas une surprise de voir l’auguste personnage sur un écran.

Il n’en demeure pas moins que la déception règne depuis que le défilé du Père Noël a été annulé. On a rassuré les jeunes que la fabrication de jouets va bon train puisqu’il n’y a aucun cas de CoViD-19 au Pôle Nord.

Il y a bien eu quelques cas au Nunavut, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Groenland, mais ce sont des peccadilles comparativement à ce qui se passe dans la Ville Reine, ainsi que dans les régions de Peel et York.

Les lutins du Père Noël ont chargé son sac de précieux cadeaux et ont pris soin d’accrocher un masque à chacun d’eux. Ceux-ci arborent des motifs de circonstance: couronne, cocotte de pin, poinsettia, étoile ou sapin illuminé, bonhomme de neige ou en pain d’épice, feuille de gui et sucre d’orge.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

conte de Noël 2020

Masque et distanciation

Lorsque le Père Noël s’apprête à prendre place dans son traîneau, il sait qu’il s’en va en territoire surveillé. Il doit porter un masque, tout comme ses lutins et rennes.

L’homme tant attendu doit donner l’exemple et ne pas sortir du cercle familial. Il est donc accompagné des lutins Jeannot et Pierrot, ainsi que des lutines Annette et Paulette, ses quatre enfants.

En arrivant à Toronto, l’homme en rouge et blanc tant attendu remarque qu’il y a un grand nombre de maisons et d’arbres illuminés. À l’Hôtel de Ville, l’arbre mesure 18,6 mètres et aurait environ 70 ans. Celui au Centre Eaton est artificiel et atteint environ 33 mètres.

La lutine Paulette, qui est bilingue, lit aisément les enseignes invitant les gens à garder une distanciation physique: Do your part, stay apart.

La règle de deux mètres n’empêche pas le Père Noël de distribuer allègrement les cadeaux pour tous les enfants sages, peu importe leur langue, peu importe la couleur de leur peau.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur