Un havre au milieu des cactus


28 juin 2011 à 12h14

Imaginez une piste qui se perd dans la poussière au milieu d’immenses cactus, une montagne en arrière-plan. Le ruban d’asphalte qui vous conduisait à Tucson n’est maintenant plus qu’un souvenir. Le silence du désert pénètre dans votre voiture et entre dans vos oreilles.

Vous roulez encore. Et puis il vous semble entendre quelque chose. Vous ralentissez le moteur. Vous coupez peut-être même la climatisation au risque de mourir étouffé. Vous les entendez. Vous les respirez.

Les renâclements et hennissements… Ils se rapprochent. Vous franchissez deux immenses battants en bois et ils vous apparaissent dans toute leur splendeur. Une centaine de mustangs s’ébattent dans un grand corral.

Les plus proches tournent la tête à votre arrivée. Ça y est! Vous y êtes! Au beau milieu de nulle part, le White Stallion Ranch ouvre ses portes sur un univers dont vous aviez souvent rêvé sans jamais l’avoir – vraiment – touché. Au milieu des chevaux, des chapeaux.

Les cowboys s’affairent. Entretien, dressage, entraînement, sorties… la liste des tâches est longue. Tout se fait en silence. Peu de bruit dans ce ranch, outre celui des chevaux.

Bientôt, vous vous joindrez à l’activité, mais pour le moment vous vous laissez absorber par le lieu. Unique en son genre.

Le White Stallion Ranch voit le jour en 1900 et reçoit son appellation soixante-cinq ans plus tard.

Initialement construite de briques d’adobe et de boue séchée, la modeste propriété se développe rapidement sous la férule d’un couple originaire du Colorado pour devenir un ranch d’envergure et une oasis de paix pour les amateurs de randonnées équestres et de calme.

En pénétrant dans l’hacienda attenante au corral, vous respirez une atmosphère plus détendue.

Un délicat mariage du Sud et de l’Ouest vous offre une retraite calfeutrée dans l’une des petites villas essaimées sur la propriété.

Plus tard, après un plongeon dans la piscine, vous dégusterez un bon morceau de viande grillée sur la terrasse en compagnie de quelques visiteurs. Au-dessus de vous, le ciel aura allumé toutes ses étoiles. La brise aura fait baisser la chaleur de quelques degrés.

Chevauchées dans le parc national de Saguaro et rodéo

Vous qui êtes venus chercher la chevauchée dans l’ouest, celle que vous aviez vue dans certains westerns ou imaginée dans vos plus beaux rêves, vous y voici.

Célèbre grâce à ses cactus en forme de chandelier desquels il tire son nom, le parc national de Saguaro déroule pour vous son paysage plus grand que nature sur une superficie de 170 kilomètres carrés.

Les chevaux du White Stallion Ranch ont le pied sûr, l’allure fière et une vitalité surprenante. Vos meilleurs compagnons pour une fantastique échappée dans l’immensément grand.

Familiarisez-vous avec l’un d’eux et partez explorer le désert dans une aube claire, sous le soleil d’Arizona ou à la tombée du jour. Galoper sur les pistes et faire fuir les lézards sous vos sabots, escalader les versants de la montagne de Tucson et dominer la plaine ou savourer un petit déjeuner sur l’emplacement d’un ancien puits au milieu du désert, votre cheval à vos côtés, vous fera revivre les moments forts d’une autre époque où tout était quête d’aventure et soif de liberté.

Seulement troublé par la respiration de votre cheval, le silence vous transportera dans un monde dont on a déjà oublié l’essentiel: la quiétude. L’immensité.

Que ce soit pour quelques heures ou pour une journée complète, vous serez transportés par votre excursion, la beauté du paysage et la lumière qui se réfracte sur les épineux et les roches.

Peut-être un peu fourbus, mais le sourire aux lèvres et des souvenirs plein la tête, prolongez votre immersion dans l’Ouest de retour au ranch en participant au regroupement du bétail (plus d’une centaine de têtes) ou en assistant à un rodéo.

Parmi les cowboys et habitués, vous prendrez part aux pratiques et rites qui se transmettent de génération en génération depuis plus de deux siècles.

Vous découvrirez et apprendrez beaucoup sur ces activités qui requièrent chez l’homme adresse, dextérité dans le maniement du lasso pour la capture de bétail, agilité, endurance et rapidité chez les chevaux.

La journée se terminera invariablement par un barbecue et une soirée animée sur la terrasse dans l’hacienda sous une Voie lactée d’une pureté étonnante.

Une aventure que vous pourrez recommencer chaque jour sans vous lasser et qui vous accompagnera encore lorsque vous quitterez le ranch.

Lorsque vous arriverez au bout du chemin, prêts à reprendre la route, vous franchirez un portique. Vous y lirez l’inscription en lettres blanches «Vaya con dios». Trois mots et autant de promesses que vous emporterez avec vous en quittant le White Stallion Ranch.

Pour tout renseignement sur les activités et des vacances au White Stallion Ranch, consultez le site:
www.wsranch.com

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Des Dénisoviens au Tibet?

Les premiers humains arrivés sur les hauts plateaux du Tibet étaient peut-être des Dénisoviens, ces mystérieux cousins dont on sait encore peu de choses.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 7h00

Les Red Wings gâchent le retour de William Nylander

La partie de lundi soir marquait le retour dans la formation torontoise de l'attaquant William Nylander.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 23h26

ARTmonie contre les stéréotypes de genre

Viamonde
Des élèves des écoles Micheline-Saint-Cyr, de Toronto, et De-Lamothe-Cadillac, de Windsor, ont remporté le concours ARTmonie dans les écoles du Conseil scolaire Viamonde.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 17h00

Université et commissariat: il faut une protection constitutionnelle

Le temps est venu d’enchâsser dans la Constitution du Canada des droits linguistiques pour la population de l’Ontario.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 15h00

Immersion dans l’Université de Toronto, dans le top 25 mondial

U of T
Plus grande université du Canada, l'Université de Toronto est une institution de prestige reconnue dans le monde entier.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur