Un grand pas en avant contre les violences sexuelles


17 mai 2011 à 10h35

Faire de l’Ontario un lieu sécuritaire pour les femmes et leur famille est un objectif ambitieux mais réalisable grâce au nouveau plan d’action du gouvernement ontarien, Changer les attitudes, changer les vies. L’organisme féministe Oasis a fêté ce nouveau plan vendredi soir en compagnie de celles qui ont fait bouger les choses.

Le 2 mars dernier, Laurel Broten, ministre déléguée à la condition féminine au gouvernement ontarien, a annoncé un plan d’action pour faire reculer la violence sexuelle faite aux femmes et aider les victimes.

«La violence à caractère sexuel est l’un des crimes les plus omniprésents qui soient et entraîne des effets dévastateurs dans la vie des victimes et de leur famille, ainsi que sur le bien-être de l’ensemble de la société», a expliqué Laurel Broten.

Des faits alarmants

Les violences sexuelles ne sont pas rares puisque une femme sur trois en sera victime durant sa vie. Et dans 82% des cas, l’agresseur est un ami, une connaissance ou un membre de la famille.

Cependant, beaucoup de femmes qui ont connu cette violence n’osent pas en parler, se sentent honteuses voire coupables. Ainsi, moins de 10% des victimes d’agressions sexuelles signalent le crime à la police.

Voilà pourquoi le gouvernement, aidé par un grand nombre d’associations telles que Oasis, a estimé qu’il était urgent d’agir contre ces violences sexuelles trop fréquentes.

Des solutions concrètes

La stratégie de ce nouveau plan d’action se déroulera sur quatre ans avec 15 millions $ d’investissement. Il agira sur différents points. Tout d’abord, il est important de sensibiliser les jeunes et le gouvernement va mettre en œuvre des campagnes de sensibilisation du public pour prévenir cette violence.

Ce plan vise aussi à améliorer les services offerts aux survivantes d’agressions sexuelles. L’Ontario compte 41 centres d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles, dont 11 sont francophones, et 35 centres de soins situés dans les hôpitaux. 3 millions $ seront versés en vue d’améliorer ces services et de publiciser l’existence de ces centres.

Jeanne-Françoise Mouè, présidente d’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes, a expliqué vendredi soir «qu’il est important de pouvoir s’exprimer dans sa langue émotive lorsqu’il s’agit d’un sujet si grave». Le plan prévoit une amélioration de l’accès à l’interprétation pour pouvoir communiquer et se faire comprendre dans sa propre langue.

Un autre volet du plan touche au renforcement et à la sensibilisation des agents de la justice criminelle pour un soutien optimal aux victimes. Cela passera, notamment, par des formations améliorées offertes au personnel du secteur de la justice.

Et dans ce plan d’action, les violences à caractère sexuel liées aux nouvelles technologies comme internet ne sont pas oubliées.

Une histoire de femmes

La présidente d’Oasis, Dada, a salué le courage des femmes survivantes d’agressions sexuelles qui ont pu faire part de leur expérience et ainsi expliquer les améliorations à apporter : «Elles peuvent être fières car ce plan c’est grâce à elles.»

Toutes les femmes présentes vendredi soir ont pu remercier la ministre Laurel Broten par le biais de sa représentante. «On peut dire merci au Canada. C’est un pays extraordinaire pour les femmes qui nous apprend à devenir des survivantes et pas des coupables», a confié Nadia, porte parole des victimes.

Et n’oublions pas que le mois de mai est le mois de lutte contre les violences sexuelles, «une lutte contre une pandémie qui n’as pas de couleurs, qui est silencieuse et qui n’a encore pas d’antibiotique», a conclu Loubna, gestionnaire d’Oasis.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’amour nous aveugle

Jean E. Pendziwol
Une aînée aveugle et une jeune femme délinquante se croisent, puis s’entraident dans une maison de retraite du Nord ontarien.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 9h00

Seuls sur leur île: contacter ou ne pas contacter?

La mort d’un jeune Américain, tué par les habitants d’une île qu’il rêvait «d’évangéliser», a relancé un vieux débat.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 7h00

Nouveau duo à la tête de Viamonde

Sylvie Landry et Pierre Girouard ont été élus présidente et vice-président du Conseil scolaire Viamonde.
En lire plus...

10 décembre 2018 à 16h30

Le Baron de Lahontan, témoin essentiel de la Nouvelle-France

Yves Breton Un Canadien errant
Spécialiste de l'histoire des grands personnages «méconnus ou inconnus», Yves Breton publie Un Canadien errant, la biographie de Louis Armand de Lom d'Arce, Baron...
En lire plus...

10 décembre 2018 à 15h00

Événements et anniversaires en 2019

Plusieurs événements et quelques anniversaires de taille nous attendent l’an prochain.
En lire plus...

10 décembre 2018 à 13h00

Découverte de la Tour CN, l’une des merveilles du monde moderne

Tour CN
Du haut de ses 533.33 mètres, la Tour CN a été jusqu'en 2009 le plus grand édifice au monde. Offrant une vue unique sur...
En lire plus...

10 décembre 2018 à 11h00

Les Fêtes commencent avec Les voix du coeur!

L'ensemble vocal Les voix du coeur offrira son spectacle des Fêtes le samedi 15 décembre à 14h30 dans l’église du Sacré-Coeur.
En lire plus...

10 décembre 2018 à 9h00

Un voyage en images à travers les chefs-d’œuvre de la peinture

Éditions Flammarion
Un nouveau livre parcourt l'histoire de la peinture en repérant dans le temps et dans l'espace quelques-uns de ses plus célèbres chefs-d'œuvre.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 11h00

Une écriture comme ça et pas autrement

Robert Lalonde
Écrivain et comédien, Robert Lalonde est connu pour ses romans et nouvelles qui explorent presque toujours une facette subtile, étrange ou troublante de son...
En lire plus...

9 décembre 2018 à 9h00

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur