Un «French Kiss» pour sortir de l’isolement


24 février 2015 à 11h03

La Saint-Valentin est déjà passée mais ce n’est pas une raison pour ne pas célébrer l’amour. Mercredi 18 février, l’organisme Action positive VIH/sida, a organisé sa soirée «French Kiss» pour faire valoir sa cause en s’amusant.

Au 487 Church Street, on est dans le Village gai, à l’étage du bar Statlers. L’ambiance est bonne, et pour cause, elle est assurée par la plus fantastique des créatures: Gisèle Lullaby. Cette Drag Queen officiait auparavant dans le célèbre cabaret Mado de Montréal.

Elle interprète ce soir des chansons en français et fait monter la température dans la salle!

En un clin d’œil, elle nous explique que ses prestations sont d’ordinaire «très chères», mais que ce soir elle est là bénévolement pour aider à lever des fonds. Car bien qu’Action positive soit un organisme à but non lucratif, il est toujours nécessaire d’avoir des moyens financiers qui permettent de répondre aux urgences.

Cependant, ce n’est pas le but premier de la soirée. Éric Cader, le président de l’association, explique qu’elles sont organisées «pour sortir les gens de l’isolement; c’est un lieu de rencontres».

Action positive agit surtout pour les personnes vivant avec le sida et la communauté LGBT francophone. Elle regrette que les informations et l’aide données à ces gens soient le plus souvent en anglais. Mais ce soir, ce sont aussi les personnes âgées qui sont mises à l’honneur.

C’est un autre aspect de l’action: l’accompagnement de ces personnes, souvent isolées, qui ont là une occasion de sortir et d’être entourées.

Pour Éric Cader la soirée est réussie. L’affluence est bonne, il y a beaucoup de nouveaux visages, des gens de tous horizons et de tous âges. Certains sont là, comme Karine, uniquement car c’est un événement francophone, d’autres car ils sont des habitués d’Action positive.

Pour faire se mélanger les inconnus, des jeux sont organisés. On doit piocher un couple célèbre et trouver son partenaire: Starsky cherche Hutch et Minnie son Mickey.

Une fois les couples faits, la compétition commence. Des chansons d’amour anglaises ont été traduites en français et il faut les reconnaître le plus vite possible. À ce petit jeu Brad Pitt et Angelina Jolie sortent vainqueurs.

Au son de Dj Rika, les fêtards s’amusent sur des chansons françaises. Un buffet, préparé bénévolement par un chef, permet de rassasier les danseurs en l’échange d’un don du montant de leur choix.

Franc’open Mic prend la suite pour un interlude plus calme, au son de la guitare de Cyril et du ukulélé de Luce, on revisite Happy, Fly Me To The Moon ou Don’t Worry Be Happy.

Le micro repasse entre les mains de Gisèle Lullaby pour une dernière prestation: elle s’enflamme sur du Céline Dion pour le plus grand plaisir du public.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Entre culture et aventure au Honduras

Honduras
le Honduras se niche entre mer et forêt, déroulant des palettes de bleu dans la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique et d’émeraude...
En lire plus...

17 janvier 2019 à 9h00

Un effet Trump dans la cour d’école?

Trump
Deux chercheurs viennent de publier des résultats inquiétants sur le harcèlement et les insultes à l’école, avant et après la dernière élection américaine.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 7h00

Daniel Mayer, nouveau président de Franco-Fête

Franco-Fête de Toronto
Le président de la Franco-Fête de Toronto, Richard Kempler, a passé le flambeau mercredi soir. C'est Daniel Mayer, secrétaire du CA depuis deux ans,...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 16h59

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur