Un concert majestueux pour la restauration du Grand Orgue de Notre Dame

L'intérieur de la cathédrale Saint James où se déroulait le concert.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La musique d’orgue a empli la cathédrale St-James de Toronto, mercredi soir, en hommage à la cathédrale Notre-Dame de Paris et au bénéfice de la restauration de son Grand Orgue abîmé dans l’incendie du 15 avril dernier. L’initiative en revient à l’Union des Français de l’Étranger (UFE) et Français du Monde (FDM) à Toronto.

Le silence règne ce soir-là, alors que chacun prend place à l’intérieur de l’église. Nicholas Capozzoli, l’organiste, s’installe devant l’orgue. Cet artiste maintes fois primé, né à Pittsburgh, est aujourd’hui établi à Montréal.

Une partie de l’orgue de la cathédrale St-James.

La musique s’élève alors, amplifiée par la hauteur de l’église. Nicholas Capozzoli jouera une dizaine de morceaux de compositeurs français. La résonance donne toute sa splendeur à la musique.

Outre le billet d’entrée de 25 $, Monica Abhervé-Hung, présidente de l’UFE, précise qu’une cagnotte en ligne avait déjà été ouverte sur le site suite à l’incendie. Avec les dons perçus lors de la soirée, les fonds récoltés s’élèvent à présent à 2 000 $.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Le recueillement était de mise pendant le concert. (Photo: Français du Monde sur Facebook)

Bien qu’il ait survécu au terrible incendie, le Grand Orgue est hors d’usage. L’ampleur des dégâts est considérable. Les quelque 8 000 tuyaux se trouvent encrassés dans la suie et la poussière. Pour le remettre en état, un nettoyage de fond est indispensable.

Beaucoup de francophones ont répondu présents à l’appel lancé par les deux associations. Dans la salle il y a également des personnes venues juste pour le plaisir d’écouter un concert d’orgue. D’autres encore ont simplement participé à la cagnotte en ligne.

L’organiste Nicholas Capozzoli salue son public à la fin du concert.

Si le concert se déroule dans une église, «ce n’est pas un hommage religieux, c’est un hommage à la musique», tient à préciser Marc Cormier, conseiller consulaire torontois. «Il y a eu un émoi très fort après l’incendie.»

Pour la communauté francophone et les francophiles, il était important de participer à la rénovation du Grand Orgue et de montrer leur soutien à Notre Dame depuis Toronto, disent les dirigeants de l’UFE et de FDM.

Le Grand Orgue de Notre-Dame de Paris (Photo: Wikipédia).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur