Un Breton ne vaut pas moins qu’un Québécois

Partagez
Tweetez
Envoyez

Lettre ouverte à Ségolène Royal

Madame, en assurant le dirigeant du Parti Québécois, Monsieur André Boisclair, de votre soutien sur le sujet de la «souveraineté du Québec», vous avez fait preuve d’une certaine audace.

Allant encore plus loin que Charles de Gaulle, vous affirmez donc par ces propos le droit à l’indépendance d’une nation charnelle, quand bien même celle-ci n’aurait pas de passé étatique. ADSAV!, le parti du peuple Breton, qui lutte pour une Europe des patries charnelles prend acte de cette position et s’en félicite.

Vos déclarations nous conduisent logiquement à vous demander: Et l’indépendance de la Bretagne? Qu’en pensez-vous?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En effet, vous n’êtes pas sans savoir que la Bretagne forme une «société distincte» au sein de l’ensemble hexagonal et que sa situation est assez comparable à la situation du Québec. Nos origines, nos coutumes et notre langue nous distinguent des Français, tout comme les origines, les coutumes et la langue des Québécois les distinguent des Canadiens anglophones.

Bien plus, la Bretagne dispose d’une longue histoire de nation constituée en État, près de mille ans d’indépendance, ce qui n’est pas le cas du Québec. Enfin, la France s’est débarrassée du Québec en toute légalité par les accords franco-britanniques de 1763, tandis que la présence française en Bretagne est illégale au regard du droit international depuis la révolution française du fait de la violation unilatérale des clauses du traité d’union de 1532.

Lors de vos déplacements en Bretagne vous n’avez pas une seule fois fait allusion au droit du peuple breton à l’autodétermination, ni aux mesures que vous pourriez prendre, une fois élue, pour régler cette «question bretonne».

Au regard de vos récentes déclarations, une prise de position sur ce sujet s’impose. Nous osons espérer qu’elle sera logique, et que dans votre esprit un Breton ne vaut pas moins qu’un Québécois!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur