Un 14 juillet sous le signe du renouveau

Le consul général de France en Ontario et au Manitoba, Marc Trouyet.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Tandis que le nouveau président français Emmanuel Macron recevait son homologue américain Donald Trump aux cérémonies officielles de la Fête nationale, le 14 juillet à Paris, les chancelleries françaises dans le monde diffusaient à leurs invités son message de renouveau et d’optimisme.

2017 marque le 100e anniversaire de l’entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, au secours de la Grande-Bretagne et de la France, une décision qu’ils prendront également au cours de la Seconde Guerre mondiale.

À Toronto, le consul général Marc Trouyet a reçu au manoir Glendon quelque 200 représentants d’organismes et partenaires des activités françaises organisées au cours de l’année, soulignées dans un diaporama, dans un message vidéo de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, ainsi que dans les (longs) discours de circonstance.

Les menaces de pluie se dissipant, les gens ont aussi pu sortir à l’extérieur, dans la roseraie du campus bilingue de l’Université York.

La réception du 14 juillet avait lieu au manoir du campus Glendon.
La réception du 14 juillet avait lieu au manoir du campus Glendon.

Le personnel du Consulat a été très pris, cet hiver et ce printemps, par l’organisation des bureaux de vote torontois aux élections présidentielles, puis législatives, qui ont porté au pouvoir Emmanuel Macron et son parti centriste En Marche!.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La consul est revenu sur les grandes orientations du nouveau gouvernement à Paris, tout en soulignant ses valeurs qui seraient également celles des Canadiens. Il a mentionné l’initiative française Make Our Planet Great Again, riposte au retrait américain de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, que les diplomates français doivent maintenant promouvoir sur toutes les tribunes.

«Renforcer les échanges entre la France et le Canada» est aussi une action prioritaire du consulat. M. Trouyet a fait valoir que plusieurs centaines d’étudiants profitent déjà de programmes franco-canadiens, et que deux universités torontoises ont institué des doubles diplômes avec l’école de commerce EM Lyon (le collège Glendon de York) et Sciences Po Paris (l’école Munk d’affaires internationales de UofT).

Au chapitre des échanges culturels, plusieurs institutions torontoises (musées, galeries, festivals de films, salon du livre) accueillent régulièrement de grands artistes et écrivains français. Le consulat facilite également les échanges économiques et scientifiques, notamment par la participation d’experts français à diverses conférences et rassemblements.

Par ailleurs, le consul a rappelé que le même jour l’an dernier, un camion conduit par un terroriste fauchait 89 personnes sur la Promenade des Anglais à Nice. Après son dîner au sommet de la tour Eiffel, sa visite du tombeau de Napoléon et sa revue du défilé militaire avec Donald Trump, Emmanuel Macron s’est d’ailleurs rendu à Nice rendre hommage aux victimes du 14 juillet 2016.

M. Trouyet a répété que le Consulat et plusieurs autres organismes français et francophiles sont en train de créer une «Fédération tricolore de Toronto» qui organisera le «Bastille Day» populaire de l’an prochain, et peut-être d’autres événements rassembleurs.

La réception offerte par le consulat de France pour la Fête nationale avait lieu dans le manoir Glendon.
La réception offerte par le consulat de France pour la Fête nationale avait lieu dans le manoir Glendon.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur