Tweets unilingues: des plaintes et des solutions en Ontario

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Commissariat aux services en français de l’Ontario a reçu plusieurs plaintes au cours des dernières années en ce qui a trait à l’utilisation du français dans les médias sociaux (surtout Twitter, Facebook et YouTube) par les ministères et agences publiques.

C’est ce que révèle le commissaire provincial François Boileau dans un récent blogue inspiré par une enquête en cours de son homologue le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, sur les tweets unilingues anglais des ministres John Baird (Affaires extérieures) et Steven Blaney (Sécurité publique et… Francophonie!). Les ministres soutiennent que leurs déclarations sur les médias sociaux sont de nature personnelle, même s’ils y commentent plus souvent des initiatives gouvernementales.

François Boileau indique qu’en Ontario, «plusieurs de ces dossiers ont été résolus grâce aux solutions mises en place par les institutions gouvernementales visées». Il déplore néanmoins que ces solutions soient souvent temporaires.

Dans son rapport d’enquête sur un dépliant unilingue anglais sur la grippe H1N1, il avait recommandé que «pour toute utilisation des nouveaux médias sociaux, y compris celles provenant d’un titulaire d’une charge publique, lorsque la nature de la communication initiale est d’ordre gouvernemental, alors la communication doit impérativement être dans les deux langues, simultanément».

Parmi les correctifs apportés, il souligne l’adoption en 2010 d’une nouvelle directive sur les meilleures pratiques pour communiquer avec les citoyens francophones: «les blogues, les journaux, les flux RSS, les pages Twitter et les pages Facebook, les forums de discussion et les autres médias sociaux doivent être dans les deux langues ou dans un format bilingue».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Lorsqu’il s’agit de communications gouvernementales, l’information doit être diffusée dans les deux langues simultanément», résume M. Boileau. «Même si le législateur ontarien n’avait pas prévu en 1986 l’arrivée des médias sociaux, il n’empêche que tant l’esprit que la lettre de la Loi sur les services en français doivent être respectés.»

«La nature du message doit être prise en considération», explique-t-il. «Je vois une grande différence entre le fait d’annoncer sur Twitter qu’un discours vient d’être prononcé en y insérant un lien vers le discours en question (qui mérite une diffusion bilingue) et le fait de commenter la dernière joute des Maple Leafs de Toronto (nouvelle qui peut se passer d’une traduction).»

Et bien sûr, comme Graham Fraser, François Boileau blogue et gazouille dans les deux langues: http://csfontario.ca/fr

* * *
Dans L’Express récemment: Ministres sur Twitter: dans les deux langues officielles svp
Dans le Globe and Mail récemment: John Baird and a lack of respect, in 140 characters

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur