Trudeau promet de moderniser la Loi sur les langues officielles

PMJT modernisation Justin Trudeau LLO

«Je peux confirmer que nous nous apprêtons à faire une modernisation de la Loi sur les langues officielles», a déclaré Justin Trudeau en Chambre. (Capture d’écran de l’annonce aux Communes)


7 juin 2018 à 17h55

Le premier ministre Justin Trudeau a surpris les Communes le 6 juin en annonçant une révision de la Loi sur les langues officielles que les minorités revendiquent depuis plus d’un an.

Le sénateur qui préside le Comité permanent des langues officielles, l’Acadien René Cormier, accueille avec enthousiasme la déclaration du premier ministre.

Le comité sénatorial avait pris l’initiative de lancer une étude de deux ans sur la modernisation de la loi, en mai 2017. «Le rapport qui émanera de l’étude que nous menons actuellement à ce sujet, et qui sera remis au gouvernement au printemps 2019, sera une source d’information inestimable pour renforcer cette loi qui aura 50 ans l’an prochain», a-t-il déclaré.

Une percée

Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne, Jean Johnson, s’est également montré encouragé par la réponse du gouvernement, la qualifiant de «percée majeure».

FCFA
Jean Johnson, président de la FCFA

«Cet engagement du premier ministre, deux mois après le lancement du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023, ouvre vraiment la porte à un monde de possibilités pour l’avenir de la dualité linguistique au pays», a-t-il formulé, dans un communiqué.

Justin Trudeau s’est engagé: «La Loi sur les langues officielles est quelque chose d’essentiel pour notre parti et notre pays. La protection des minorités linguistiques est au cœur de qui nous sommes en tant que pays. Nous allons continuer de défendre et de chercher à améliorer la Loi sur les langues officielles. Je peux confirmer que nous nous apprêtons à faire une modernisation. Nous allons travailler avec tous les Canadiens pour nous assurer que ce soit la bonne.»

Toutefois, le processus de révision et d’amendement ne sera vraisemblablement pas terminé avant le prochain scrutin fédéral.

Absence de règlements

Cette annonce a suivi une question du conservateur Alupa Clarke, rappelant d’abord que les minorités francophones, acadiennes et anglo-québécoises ont demandé cette révision unanimement: «La dernière fois qu’elle a été révisée, c’était sous un gouvernement conservateur en 1988. Même la Cour fédérale demande au législateur de réviser la loi. Les libéraux sont les seuls à ne pas emboiter le pas. Le premier ministre attend quoi, exactement, pour moderniser la loi?»

Le député évoque un jugement rendu le 23 mai qui blanchit Ottawa dans la fermeture en 2011 de cinq centres d’aide à l’emploi en Colombie-Britannique – Ottawa avait transféré la responsabilité de ces centres et leurs services en français à la Province en 2008. Le juge a refusé de blâmer l’administration provinciale mais a laissé entendre que le régime linguistique fédéral était insuffisant.

«Il est indéniable, à mon avis, que la portée de l’obligation contenue à l’article 41 (de la Loi sur les langues officielles) se trouve handicapée par l’absence de règlements. Ce silence règlementaire et l’imprécision qui en découle le sont probablement au détriment des minorités linguistiques au Canada, qui perdent peut-être un bénéfice potentiel attendu de la partie VII.»

Le sénateur René Cormier

Trois sénateurs se tournent vers les journaux

Le sénateur Cormier et ses collègues, Raymonde Gagné (Manitoba) et André Pratte (Québec), se sont tournés vers les journaux, le 1er juin, pour déplorer l’inertie fédérale.

«Devant les inquiétudes maintes fois exprimées au sujet de l’ambigüité de la partie VII et de l’absence de règles d’application, ont-ils écrit, ministres et fonctionnaires saluaient plutôt la “flexibilité” qui leur permettait de tailler des programmes sur mesure au bénéfice des communautés. Cette justification ne tient plus. La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, doit s’engager à une révision.»

Le message aurait atteint la cible. «La Cour fédérale a clairement indiqué que c’est au fédéral d’agir», a déclaré Jean Johnson. «Le premier ministre le sait et lance un signal qu’il a l’intention d’agir.»

René Cormier a rapporté que son Comité avait reçu à date quelque 125 témoins lors d’une trentaine d’audiences. Un des enjeux qu’il relève est de savoir qui est responsable de la conformité à la loi. «Actuellement, c’est Patrimoine canadien. Mais il n’a pas de pouvoir sur les autres ministères.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur