Trois petits cochons de plus par portée

Le chercheur Allan King, de l'Université de Guelph.


4 novembre 2017 à 17h00

Un nouveau test de dépistage d’une anomalie génétique, développé à l’Université de Guelph, permet d’accroître la taille des portées chez les porcs.

Après plus de 25 années de recherche, le prof Allan King a décelé une anomalie chromosomique chez certains reproducteurs mâles, incluant les verrats (les porcs mâles), qui se traduit par la production de portées de plus petites tailles que la normale de 10 ou 12 porcelets, et il a mis au point un processus de dépistage génétique de cette anomalie de la fertilité.

«Chez les verrats, cette anomalie se traduit par une hypoprolificité: de 3 ou 4 porcelets ou moins par portée», explique M. King, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biotechnologie de la reproduction animale au Collège vétérinaire de l’Ontario.

Un test sanguin

«Cela peut se traduire par des pertes de revenu pouvant aller jusqu’à 100 $ en moyenne par portée. Nous avons mis au point un test sanguin simple qui permet de déceler les verrats porteurs de l’anomalie chromosomique en question et d’écarter la source du problème de fertilité avant toute reproduction, garantissant à tout le moins la production de portées de taille moyenne.»

Environ 2% des porcs sont porteurs de l’anomalie.

Le test sanguin est une activité à forte intensité de main-d’œuvre au laboratoire, mais le processus que doivent suivre les producteurs porcins pour déceler l’anomalie chez leurs verrats est fort simple: il leur suffit d’envoyer un échantillon sanguin par la poste à M. King au laboratoire d’hygiène vétérinaire de l’Université de Guelph.

Entreprise de dépistage

M. King a commencé cette recherche génétique dans les années 1970 et a passé la dernière année à évaluer le marché des tests génétiques commerciaux.

Le résultat de ses efforts est le lancement de Karyotekk, une nouvelle entreprise avec une capacité accrue en matière d’analyse et de dépistage du chromosome anormal.

M. King et son équipe ont déjà aidé les éleveurs de porcs de tout le Canada en menant des activités d’analyse et de dépistage, et ils sont impatients d’en faire plus pour eux.

«Nous améliorons la génétique porcine du Canada, mais cette recherche et ce processus de dépistage pourraient avoir des applications internationales», affirme-t-il en ajoutant qu’il a déjà reçu des demandes venant d’autres pays ayant un intérêt pour le test génétique.

Les activités d’analyse et de dépistage peuvent également être utilisées pour des espèces comme les bestiaux et les chevaux.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Des Dénisoviens au Tibet?

Les premiers humains arrivés sur les hauts plateaux du Tibet étaient peut-être des Dénisoviens, ces mystérieux cousins dont on sait encore peu de choses.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 7h00

Les Red Wings gâchent le retour de William Nylander

La partie de lundi soir marquait le retour dans la formation torontoise de l'attaquant William Nylander.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 23h26

ARTmonie contre les stéréotypes de genre

Viamonde
Des élèves des écoles Micheline-Saint-Cyr, de Toronto, et De-Lamothe-Cadillac, de Windsor, ont remporté le concours ARTmonie dans les écoles du Conseil scolaire Viamonde.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 17h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur