Trois destinées autochtones à Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Nin Oaks

De la nation ojibwé, elle est venue à Toronto pour étudier et trouver du travail. Coiffeuse puis dompteuse d’animaux à Creature Quest, elle sensibilise et présente 50 espèces d’animaux, comme les serpents, les tortues géantes et les chinchillas aux enfants. «J’essaie de trouver un équilibre entre la ville et mes traditions», explique t-elle.

www.creaturequest.ca

Santee Smith

De la nation mohawk, elle commence à apprendre la danse dès l’âge de 3 ans. Directrice et danseuse du Kaha:wi Dance Theatre, qu’elle fonde en 2005, elle participera à Panamania (le volet culturel des Jeux PanAm) accompagnée de sa troupe, tous descendants des Premières Nations. (informations à venir sur le site de Panamania)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

http://kahawidance.org

EJ Kwandibens

Depuis l’âge de 12 ans, il façonne des costumes traditionnels, un apprentissage qu’il a reçu de sa mère. Reconnu pour son travail, il a maintenant son propre studio dans lequel il accueille les personnes désireuses d’acquérir ce savoir traditionnel. C’est dans cet objectif de partage qu‘il donne gratuitement, tous les mercredis soirs, des cours de conception de regalia.

Sur Facebook

* * *
À LIRE AUSSI DANS L’EXPRESS:
Les Premières Nations, dernières préoccupations?
«Génocide culturel»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur