Trois débats au 5e Parlement jeunesse francophone à Queen’s Park

Partagez
Tweetez
Envoyez

Plus de soixante élèves franco-ontarien·ne·s d’écoles secondaires de partout en Ontario s’étaient donnés rendez-vous à Queen’s Park pour le 5e Parlement jeunesse francophone de l’Ontario. Cet événement, qui avait lieu du 29 mars au 2 avril 2011, servait pour ces élèves à apprendre les rouages du système politique ontarien, et ce, complètement en français.

Les jeunes ont eu la chance de rencontrer plusieurs député·e·s et ministres provinciaux lors d’une réception d’honneur. « Les jeunes doivent réaliser qu’il est important d’avoir des politicien·ne·s de langue française en Ontario pour défendre les droits de la communauté franco-ontarienne et pour assurer son épanouissement », affirme Caroline Gélineault, présidente du Conseil de représentation de la FESFO, qui participera à l’événement.

Une conférence était aussi prévue avec un député, un leader communautaire d’un ONG (organisme non gouvernemental) et une journaliste professionnelle pour que les élèves puissent apprendre plus en profondeur leurs professions dans la sphère politique et les influences que chacun peut exercer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les élèves ont participé aux débats soit à titre de député·e, journaliste ou membre d’un ONG. « Le Parlement jeunesse veut transmettre aux jeunes l’idée que le jeu politique ne se joue pas entièrement à l’Assemblée législative. Les médias et les groupes non gouvernementaux exercent des pressions sur les élu·e·s », précise Caroline.

Trois projets de loi ont été débattus au courant de la simulation parlementaire, sur: l’éducation postsecondaire gratuite en Ontario; l’exemption de taxes pour les jeunes; et le port obligatoire d’un uniforme dans les écoles secondaires ontariennes.

Le Parlement jeunesse francophone de l’Ontario avait lieu grâce au partenariat entre le bureau du député de Glengarry-Prescott-Russell, Jean-Marc Lalonde, le ministère de l’Éducation de l’Ontario, et la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur