Tous unis contre la haine

Partagez
Tweetez
Envoyez

CHOQ-FM, la radio communautaire francophone de Toronto, accueillait mercredi dernier ses partenaires pour le lancement de la campagne provinciale Dénonce la haine. Plusieurs associations et organisations francophones de la ville se sont rassemblées pour cet événement financé par le ministère du Procureur général de l’Ontario.

Cette campagne de sensibilisation se déroule du 16 au 31 octobre. Selon Statistiques Canada, d’après des chiffres de 2006, l’Ontario est la province canadienne où le nombre de «crime haineux» déclarés est le plus important. C’est l’une des raisons pour lesquelles il semblait important d’agir.

Le ministère du Procureur général a donc lancé un appel auprès de toutes les communautés de la province afin qu’elles soumettent des projets dans le cadre de cette campagne visant à dénoncer les crimes et les propos haineux.

Éric Cader, du bureau du Procureur général explique que cette campagne a connu un grand succès avant même d’être lancée puisque près de 800 organismes ont soumis des propositions. Le ministère, qui finance ces initiatives, en a retenu un peu plus d’une vingtaine dont celui de CHOQ-FM en partenariat avec l’Association des communautés francophones de l’Ontario à Toronto (ACFO-TO), Oasis centre des femmes, Canadiens et canadiennes d’origine africaine, antillaise et asiatique (CANORAAA), Franco-Queer et le Centre francophone de Toronto.

Le but du ministère est de toucher le plus de monde possible en utilisant les médias et des associations culturelles pour véhiculer le message.

Ainsi, CHOQ-FM et les radios communautaires francophones de l’Ontario membres du Mouvement des intervenants en communication radio (MICRO) émettant dans différentes régions ont rejoint l’initiative.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Celle-ci, rassemblant tous ces organismes à la fois, est une première comme le soulignait Jacques Yamdje de la CANORAAA lors du lancement. Une double première même puisque c’est également la première fois qu’un projet rassemble les cinq radios membres de MICRO, comme l’a précisé Marie Gaëtanne Caissis, directrice depuis un mois de cet organisme.

La campagne Dénonce la haine se manifestera par la tenue de plusieurs tables ronde diffusées à l’antenne de CHOQ-FM dont les horaires sont visibles sur le site Internet de la radio. Ces tables rondes seront animées par les partenaires énoncés précédemment.

Il s’agira de rassembler la communauté pour parler de ces problèmes que l’on retrouve à l’école avec des insultes que certains enfants peuvent se lancer. Il s’agit avant tout de faire prendre conscience de la gravité de certains propos, d’apprendre à les dénoncer et surtout vers qui se diriger lorsque l’on en est victime.

Un crime étant défini comme une agression physique, les insultes racistes, sexistes ou xénophobes ne sont pas des crimes en elles-mêmes. Cependant une agression verbale de ce type peut être la porte ouverte aux crimes ayant pour motif l’origine, la religion, la couleur de peau ou l’orientation sexuelle.

Par cette initiative, les différents partenaires participants entendent sensibiliser une communauté francophone ontarienne de plus en plus multiculturelle, multiethnique et multiconfessionnelle afin d’en maintenir l’unité.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur