Tous les pays devraient ratifier le protocole de Kyoto


11 octobre 2005 à 0h00

D’emblée, il faut établir, sinon constater, que les catastrophes naturelles de notre époque ont un lien étroit avec le réchauffement de la planète. Les scénarios catastrophes élaborés au début des années 1970 l’ont démontré et prédisent même le pire si la pollution à l’échelle de la planète ne diminue pas.

Un ouragan, par exemple, se forme au milieu de l’océan, lorsque la température de l’eau atteint les 25-26o C. Aujourd’hui, les températures de l’eau des océans tournent autour de 26-30 o C, ce qui explique que les ouragans se multiplient et viennent frapper les côtes. Lorsque l’ouragan Katarina s’est formé, la température de l’eau au milieu de l’océan au Golfe du Mexique avait atteint les 31o C.

Sous l’égide de la National Science Foundation, une expédition scientifique a également découvert un grand nuage de pollution sur l’océan indien. Ce nuage, formé d’aérosols, de soufre, d’oxyde de carbone, d’ozone, d’oxyde d’azote, de suie et de poussières diverses réduit d’environ 10 % la quantité d’énergie solaire au sol et inhibe la formation des gros-ses pluies acides.

Par conséquent, il constitue une menace le climat de la planète. Car, cette pollution de l’Océan indien modifie la circulation atmosphérique à grande échelle. Ce qui a un impact considérable sur le phé-no-mène El Nino et toute la zone tropicale. Le programme des Nations Unies pour l’environnement s’inquiète aussi des effets de cet immense nuage sur les populations du sud de l’Asie, du Pakistan, de la Chine et de l’Inde.

Les changements climatiques ont donc une influence sur la virulence et la fréquence de ces catastrophes qualifiées de naturelles. Pourtant, c’est l’activité incontrôlée de l’homme sur la planète qui accentue l’émission de gaz à effet de serre et rend ces mêmes catastrophes natu-relles et prévisibles.

Les Américains à eux seuls produisent la grande partie de la pollution mondiale avec cinq tonnes de CO2 par personne. Les États-Unis sont également le seul pays qui a émis des réserves sur la ratification des accords de Kyoto.

Le protocole de Kyoto incite à réduire la pollution mondiale. Ce traité révèle d’un grand nombre de mesures qui conservent les res-sources naturelles et protègent l’environnement en freinant la pollution. Cet accord international propose notamment de:
• Fournir une eau salubre aux 1,5 milliards d’habitants qui n’y ont pas accès,
• Aménager un milieu salubre pour les 3 milliards d’habitants qui n’en n’ont ont pas actuellement
• Empêcher la pollution de l’air
•  Sauvegarder la biodiversité
• Réduire et limiter la pollution mondiale.

Cependant, le nouvel ordre mondial revendiqué par les tenants de l’ultraliberalisme fait que l’absence de contrôle sur la croissance de la population conduit le système de l’économie mondiale à produire de la nourriture hors de portée des écosystèmes, et à adopter un modèle de surconsommation, de mise dans la plupart des pays industriels. Ce qui épuise évidemment les ressources naturelles et accroît la pollution de l’environnement à l’échelle mondiale.

L’urgence est donc pour tous les pays d’accepter et de ratifier le traité de Kyoto car les 5 milliards et 450 millions d’habitants qui peuplent la terre sont coresponsables du futur de leur planète

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Un mystérieux signal cosmique, c’est bien, mais deux, c’est mieux

Des «sursauts radio rapides» venus des profondeurs du cosmos, mais qui ne durent que quelques millièmes de seconde, c’est déjà intrigant. Mais lorsqu’on en...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 7h00

La débandade des Maple Leafs se poursuit

Les Maple Leafs recevaient la visite de l'Avalanche du Colorado pour la seule fois de la saison lundi soir à l'Aréna Scotiabank. Avant la...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 22h54

1,9 million $ du fédéral pour le «Carrefour» de l’Université

Université de l'Ontario français
La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé un investissement de 1,9 million $ pour le développement du...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 20h40

L’immigration comme solution pour faire croître la francophonie en Ontario

Plusieurs politiques canadiennes ont été mises de l’avant au cours des dernières années, afin de favoriser l’immigration francophone hors Québec.
En lire plus...

14 janvier 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur