Tour de France et tour du monde à Livre Paris

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 36e Salon du livre de Paris – rebaptisé Livre Paris en 2016 – s’est déroulé du 17 au 20 mars dernier. Il était à la fois un tour de France et un tour du monde. Sa taille est équivalente à celle des salons de Montréal et de l’Outaouais réunis.

Dès qu’on y met les pieds, les grandes banderoles qui attirent notre attention ne sont pas celles des éditions Grasset, Flammarion, Seuil, Gallimard ou Stock. Ce sont plutôt celles des grandes régions de France.

Chaque région occupe un espace deux à trois fois plus vaste qu’un éditeur comme JC Lattès ou De La Martinière. Le stand de Québec Édition était situé à l’angle de Normandie et Aquitaine / Limousin / Poitou-Charentes.

Parmi les régions présentes, notons Auvergne / Rhône-Alpes, Île-de-France, Île de la Réunion, Pays de la Loire, Provence / Alpes / Côte d’Azur. La région française la moins connue est peut-être celle qui est située en Océanie: Nouvelle-Calédonie / Polynésie / Vanuatu / Wallis et Futuna.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Livre Paris est un tour du monde grâce à toute une panoplie de stands consacrés à la littérature de l’Allemagne, de l’Algérie, du Brésil, de la Chine, de la Côte d’Ivoire, de l’Iran, du Liban, de la Pologne et de la Slovaquie. Cette année, le pays à l’honneur était la Corée. Et un stand complet était centré sur Constantine, capitale de la culture arabe.

Enfin, les visiteurs avaient accès à un «square religieux» qui regroupait une quinzaine d’éditeurs tels que Desclée de Brouwer, Médiaspaul, les Éditions franciscaines et Nouvelle Cité. Cet espace était aussi grand que tout le Salon du livre de Toronto.

Le correspondant en Europe de la radio de l’Université d’Ottawa, Ferdinand Mayega, s’est évidemment arrêté au stand de Québec Édition et m’a interviewé sur mon passage à l’université (1965-1971), sur mon roman Ces chers escrocs et sur L’Ontario français, quatre siècles d’histoire.

Le stand affichait un mur de photos sous le titre «Québec et ses auteurs». C’est la première fois en 40 ans que je suis identifié comme auteur québécois!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur