Toronto va vibrer 
au rythme des Caraïbes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Jeudi 23 juillet, le Musée Royal de l’Ontario (ROM) a lancé officiellement le festival Caribana. Lors d’une soirée spéciale, le ROM a annoncé les festivités à venir et a présenter sa nouvelle exposition.

Le festival Caribana, fort de ses 42 ans d’existence, enchante et déhanche chaque année les torontois sur des rythmes caribéens. Au fil du temps l’événement a pris de plus en plus d’ampleur, pour devenir aujourd’hui le plus important festival en plein air d’Amérique du Nord qui célèbre la culture afro-caribéen. Caribana jouit désormais d’une reconnaissance internationale et plus d’un million de personnes s’y pressent chaque année. Durant deux semaines, dont le point culminant a lieu le longue fin de semaine du 1er août, le festival emporte la Ville-Reine au cœur des traditions caribéennes avec de la musique, des expositions, des spectacles, de la cuisine et surtout une ambiance des plus festives.

Au delà-du rythme

Le ROM a décidé de participer à cet événement incontournable en exposant 25 artistes d’origine afro-canadienne. Du jeudi 23 juillet au lundi 3 août vous pouvez admirer l’exposition Au delà du rythme du festival Caribana au 3ème étage (bloc central) du musée. Lors de la cérémonie d’ouverture tous les artistes étaient présents, et ils avaient attiré une foule de curieux. Les couloirs de l’exposition étaient bondés de monde, et le public était enchanté par la diversité des œuvres présentées.

L’exposition présentée temporairement par le ROM est une exposition d’art itinérante produite par l’Association des Artistes Canadiens. Les thèmes sont très variés, ils représentent la diaspora africaine et son histoire, à travers le talent de 25 artistes.

Joan Butterfield, la directrice artistique de l’exposition, a composé un poème pour consacrer l’identité afro-caribéenne. Célèbre artiste et activiste afro-canadienne, elle a su représenter ses racines a travers le poème. «Nous sommes un peuple de courage, de confiance, d’espoir et d’avenir, avec encore beaucoup de rêves à accomplir», conclut-elle dans son poème.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les œuvres présentées sont des peintures qui célèbrent la fête, l’art, l’esprit de la diaspora africaine, ses couleurs et ses saveurs, sa culture et son histoire, mais aussi ses icones. Barack Obama est évidemment de ceux qui ont marqué l’histoire de la diaspora cette année, trois tableaux représentent donc le Président américain. Sonia Farquharson, qui a peint Barack Obama, explique vouloir transmettre à travers lui le combat qu’il représente, celui pour l’égalité raciale dans le monde.

Izzi Ohiro, originaire du Nigeria, a retransmit avec vitalité et par des couleurs pures et fortes la beauté et la force du peuple africain à travers trois toiles peintes à l’huile. Dion Fitzgerald a représenté Malcom X, Martin Luther King et Ali dans un jeu d’ombres et de lumières en utilisant la technique des négatifs, il sort de ses œuvres une impression de force et de respect pour ses grands noms. L’exposition mêle différentes inspirations mais une même volonté: célébrer les artistes afro-caribéenne.

S’engager au côté des femmes d’origine africaine et caribéenne

En marge des festivités, le Canada appuie ses communautés africaines et antillaises par des actions concrètes. Vendredi 24 juillet, Helena Guergis, la ministre d’État à la condition féminine, a réitéré l’appui du gouvernement canadien aux femmes d’origines antillaises et africaines vivant dans les quartiers à hauts risques du grand Toronto. Helena Guergis a reconnu l’utilité et l’engagement de la Black Youth Helpline, qui finance le soutien de femmes et de parents en difficultés qui ont besoin d’aides adaptées à leur culture. Le but du programme est d’aider les femmes à sortir du racisme, de la marginalité, de la violence et des divers problèmes sociaux rencontrés par la communauté.

La Condition Féminine du Canada promeut l’égalité des sexes et l’initiative des femmes dans la vie économique, sociale et culturelle.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur