Toronto: un terrain de jeu pour les architectes

SvN prévoit un projet de mobilité sur les quais de Toronto.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’architecture de Toronto est influencée par son histoire et sa culture. De nombreux bâtiments anciens de la ville adoptent des dessins de l’Empire britannique, comme l’architecture géorgienne, victorienne et édouardienne.

Aujourd’hui la ville de Toronto regorge de bâtiments modernes, comme l’atteste la boîte d’architectes et d’urbanistes SvN qui a réalisé de nombreux projets architecturaux innovants dans la ville, ainsi qu’ailleurs en Ontario, au Manitoba ou en Alberta.

À la faveur de la croissance du secteur financier, après la Première Guerre mondiale, la ville a adopté un certain nombre de conceptions architecturales modernes et postmodernes, telles que le fonctionnalisme ou le modernisme.

Behrang Fakharian.
Behrang Fakharian.

De nombreux architectes de renom ont travaillé à Toronto: Frank Gehry, Daniel Libeskind, Norman Foster, Will Alsop, M. Pei et Ludwig Mies van der Rohe. À présent, les enjeux architecturaux redessinent le paysage de la ville et redéfinissent le quotidien des 2,7 millions de Torontois (4,5 millions avec les banlieues).

Chez SvN, les projets prennent en compte les réalités sociales, économiques et environnementales des quartiers concernés, nous dit Behrang Fakharian, qui a y travaillé sur divers projets locaux et internationaux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il a enseigné en France à l’École spéciale d’architecture (ESA) à Paris et à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble (ENSAG). Intéressé par les préoccupations environnementales d’aujourd’hui, il s’intéresse aux matériaux de construction écologiques. Pour lui, l’architecture eco-responsable permettrait de créer un environnement sain et confortable pour ses occupants, réduire la consommation d’énergie et privilégier l’utilisation de matériaux écologiques, renouvelables et réutilisables.

«Avec l’industrialisation, nous avons oublié les éléments naturels, ceux de nos ancêtres. Aujourd’hui, il faut retourner aux outils tels que la terre et utiliser les technologies qui sont à notre disposition.»

Selon lui, «il faut une approche hybride et intermédiaire pour baisser la consommation énergétique».

Son idée: la terre. La dimension économique de la terre est bien connue, comme ses propriétés thermiques et énergétiques. «Les bâtiments en terre fonctionnent comme des régulateurs thermiques et offrent une bonne inertie thermique. Ils stockent la chaleur ou la fraîcheur et les restituent au fur et à mesure que change la température de l’air ambiant.»

Pour l’instant, SvN n’a pas proposé de tels projets. L’entreprise est engagée actuellement sur un gros chantier dans le Junction Triangle de Toronto, où The Tower Automotive Building sera entièrement rénové.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
The Tower Automotive Building, situé entre Sterling et Perth.
The Tower Automotive Building, situé entre Sterling et Perth.
Le futur projet du Lower Triangle Junction.
Le futur projet du Lower Triangle Junction.

Dans le cadre de ce projet est également prévu le réaménagement du quartier situé entre l’avenue Perth et la route Sterling, un musée de l’Art contemporain, des nouveaux équipements communautaires, des condominiums…

L’entreprise a dirigé une étude pour le projet Port Lands Acceleration Initiative (PLAI), une conception urbaine du bord du lac. SvN travaille sur ce qu’ils considèrent comme un atout unique pour la ville de Toronto. La réhabilitation de la zone va, entre autres, prendre en compte les risques d’inondations et un nouveau plan de mobilité.

Port Lands sur le Waterfront
Port Lands sur le Waterfront

SvN collabore sur de nombreux projets et dirige pas moins de 25 chantiers actuellement. Les bureaux de l’agence sont situés à l’angle de Church et Adélaïde dans des locaux qu’ils ont eux-mêmes confectionnés.

Locaux de l'agence SvN.
Locaux de l’agence SvN.
Locaux de l'agence SvN.
Locaux de l’agence SvN.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur