Tom of Finland a changé l’imagerie homoérotique

100e anniversaire

Touko Laaksonen, alias Tom of Finland.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Par ses 3 500 dessins en plus de 40 ans, l’artiste finlandais Touko Laaksonen, né le 8 mai 1920, a changé le regard porté sur les hommes gais en faisant l’éloge de la masculinité, en érigeant un Autel de la Virilité.

Signés tout simplement Tom, ses illustrations peignent des archétypes homoérotiques qui vont du policier au motard, en passant par le matelot, le cowboy, le bûcheron, le gars de construction, le culturiste et le fétichiste de cuir.

Nouveaux codes

En masculinisant le personnage de l’homosexuel, Tom a rompu avec la tradition culturelle d’Oscar Wilde qui défendait et incarnait l’esthète androgyne.

Ses dessins regorgent de vêtements hyper moulants, de torses aux angles impossibles, d’épaules musclées, de tailles de guêpe et de phallus gigantesques qui sont moins une arme ou une matraque politique qu’un totem qui se veut l’objet extatique d’un culte rituel.

L’historien et critique d’art Edward Lucie-Smith note que «si certains hommes hétérosexuels se sont sentis mal à l’aise, voire agressés, par les nouveaux codes de l’homo-masculinité proposés par Tom, d’autres ont été séduits malgré eux et, en grande partie inconsciemment, ont intégré certains aspects de son iconographie dans leur propre style de vie».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Le look viril est un must.

Conscience enflammée

L’état d’excitation et d’érection permanentes dans l’univers de Tom correspond à sa vision du sacré et du transcendant. La professeure Camille Paglia, de l’Univeristy of the Arts de Philadelphie, écrit qu’on ne peut accuser Tom d’idolâtrer aveuglement le corps libéré: «ses images sont un théâtre du regard, un voyeurisme de masse où la conscience elle-même est devenue pénétrante et enflammée».

L’iconographie de Tom a une présence indéniable; la crudité de ses surhommes est mordante et va droit au but. À tel point que certains fans de Tom se sentent obligés de cacher de magnifiques dessins quand un membre de leur famille débarque inopinément.

Le sourire lubrique au grand jour des hommes de Tom a de toute évidence un effet libératoire. Ses idoles dessinées avec doigté ne sont pas condamnées à draguer dans les labyrinthes souterrains de scénarios pornos; elles s’offrent au regard de tous pour leur plus grand plaisir.

Cuir et jeans serrés sont toujours à l’honneur.

Fantasmes sans culpabilité

Touko Laaksonen a puisé dans ses propres fantasmes pour esquisser un topo, puis signer un dessin Tom of Finland. Il a ainsi permis aux gais de donner libre cours à leurs propres fantasmes sans culpabilité. Du coup, l’artiste finlandais subvertissait les perceptions hétérosexuelles de l’homosexualité masculine.

Aujourd’hui, si vous entrez le nom de Tom of Finland sur le moteur de recherche Google, vous obtiendrez plus de 200 000 résultats. Au fil des ans, les œuvres de cet artiste gay aux images explicites ont été exposées dans plusieurs musées d’art contemporain ou moderne à New York, Los Angeles, San Francisco, Berlin, Helsinki et Stockholm.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur