TIFF: un grand cru de découvertes canadiennes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le festival de cinéma préféré des Torontois s’est ouvert jeudi dernier, amenant en ville une ribambelle de stars et de grands exécutifs d’Hollywood, prêts à vendre et acheter les productions de l’année, mais aussi à profiter des soirées du festival ou à promouvoir leurs derniers opus.

Parmi ceux-ci, il nous arrive de croiser des têtes célèbres ou familières, mais aussi l’occasionnel regard perdu et angoissé d’un nouvel arrivant qui apprend à naviguer les arcanes du TIFF tout en suivant son publiciste de tapis rouge en cocktail mondain, et cette année, nombreux d’entre eux sont canadiens.

La sélection du festival nous offre en effet une section Découvertes bien achalandée de films locaux, en français ou en anglais, de styles différents, mais tous aux senteurs du terroir. À la date de parution de ce numéro, vous pourrez encore voir les films énoncés ci-dessous, mais attention, les billets partent rapidement!

Bang Bang Baby est le premier long-métrage de Jeffrey St-Jules avec Jane Levy, Justin Chatwin et Peter Stormare, et est dans doute le film de cette sélection qui a reçu le plus de buzz depuis l’annonce de sa présence au festival. Son originalité en fait un candidat idéal pour le prix du meilleur premier film canadien puisque nous avons là une comédie musicale mélangeant science fiction, années soixante, passage à l’âge adulte et libération féminine.

Le film nous conte comment la jeune Stepphy, jeune fille d’une petite ville fictive canadienne, rêve de partir à la grande ville pour démarrer une carrière de chanteuse et se retrouve bloquée dans sa bourgade à la suite d’une fuite grave de substance chimique créant des mutations et hallucinations dans la population globale. Mais un jour débarque en ville Bobby Shore, la grande vedette de rock du moment, dont la voiture est tombée en panne tout près. La chance d’une vie?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans un style totalement différent, Backcountry d’Adam McDonald, traite de manière réaliste et brute d’une peur bien canadienne: l’égarement d’un jeune couple en forêt, pendant une fin de semaine qui devait être agréable, et que la rencontre avec un ours très agressif va transformer en cauchemar.

En français et italien, Corbo nous fait revisiter les années soixante précédant la grande crise québécoise de 1970, à travers la descente d’un ado de troisième génération italienne dans le terrorisme et la naissance du FLQ. Exécuté élégamment et soutenu par des interprétations poignantes, Corbo est un exposé efficace et touchant des chemins qui peuvent amener certains à la radicalisation.

Venue de Terre-Neuve, la Torontoise d’adoption Jordan Canning nous livre avec We Were Wolves un drame humain touchant sur deux frères qui devront régler les griefs les séparant depuis des années en se retrouvant dans le chalet familial pour trier les affaires de leur père récemment décédé. Le premier film de la réalisatrice est précis, intelligent et nous expose aux différentes manières de gérer l’échec d’une vie rêvée, la subjectivité des souvenirs et émotions de famille, ainsi que la prise de responsabilité de nos actions.

Wet Bum, de Lindsay McKay, avec l’étoile montante Sarah Stone, est une autre histoire touchante d’évolution vers l’âge adulte pour une jeune fille de 14 ans qui, forcée par sa mère à travailler dans une maison de retraite, va nouer des liaisons inattendues avec deux résidents. Ces rencontres peu ordinaires vont la mener dans des situations bien plus complexes que son jeune âge le lui aurait normalement permis.

Enfin, Big Muddy, de Jefferson Moneo, tire parti des extraordinaires paysages du Saskatchewan pour accompagner une histoire de crime teintée de suspense dans laquelle une criminelle en cavale (Nadia Litz), accompagnée de son jeune fils, et poursuivie par un ancien amant non moins criminel, trouve refuge chez son père dont elle s’était tenue éloignée et doit confronter ses vieux démons.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

http://www.tiff.net/festivals/thefestival

* * *
Fête du cinéma québécois au TIFF

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur