Théâtre français de Toronto: une 44e saison sous le signe de l’originalité

Partagez
Tweetez
Envoyez

Du Marcel Dubé, du Francis Veber et du Yasmina Reza, voilà entre autres choses ce que vous pourrez découvrir pendant l’année 2011-2012, pour la 44e saison du Théâtre français de Toronto. Sans forcément de grands classiques de Molière ou Tremblay (quoi que…), le directeur artistique du TfT Guy Mignault espère attirer toujours plus de monde aux spectacles. L’originalité et la diversité sont les maîtres mots de cette nouvelle saison, dévoilée dimanche dernier dans les locaux du TfT, au 22 rue College.

Le Tft place depuis quelque temps déjà une bonne partie de ses billes sur le jeune public. Cette année ne fait pas exception avec la pièce Aurel aux quatre vents. Vieil homme, Aurel vit seul. Son quotidien s’articule autour de Post-it, pense-bêtes vitaux, qui lui permettent de prendre soin de celle qui partage sa vie: son géranium bleu, offert par Adèle. Mais voilà, un jour la belle plante se fane. Un jour de tempête. Aurel ouvre la fenêtre pour la revigorer d’un air frais mais un coup de vent en profite pour souffler tous ses Post-it, toute sa vie. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, son géranium disparaît à son tour, enlevé. Aurel décide alors de partir à sa recherche, s’aventurant dans un monde fantastique dans lequel il n’a plus de repères.

Du côté des Zurbains, la relève des jeunes auteurs francophones de l’Ontario, pas de changement cette année, mais un gros l’an prochain. Les Zurbains deviennent Les inspirés et se recentrent uniquement sur l’Ontario français et particulièrement la région du Grand Toronto. Guy Mignault souhaite vivement que les professeurs jouent leur rôle et s’impliquent plus qu’à l’ordinaire dans ce programme fait pour les jeunes.

Chez les adultes, plusieurs belles pièces en perspective: Le dieu du carnage de Yasmina Reza. Une comédie percutante interrogeant les limites du civisme dans notre société occidentale; Une maison face au nord de Jean-Rock Gaudreault. Déjà jouée au TfT, la pièce revient après une tournée pancanadienne couronnée de succès; Zone, de Marcel Dubé. Zone est une interrogation sur la jeunesse en doute, en mal d’identité. Moineau, Tit-Noir, Passe-Partout et Ciboulette (la fille de la bande) forment la clique de Tarzan, chef et contrebandier sur la frontière américano-canadienne quand, un jour, ce dernier commet l’irréparable; La liste, de Jennifer Tremblay, l’histoire d’une femme qui fait des listes pour tout, ce qui ne l’empêche pas d’oublier tout, même certaines choses essentielles; L’emmerdeur, de Francis Veber, une comédie hilarante de l’auteur du Dîner de cons.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les deux comédiens de la mise en scène torontoise du Dîner de consont d’ailleurs accepté de reprendre leur rôle dans cette nouvelle comédie.

On est une compagnie touche à tout. On a un bel équilibre cette année», dit Guy Mignault, à propos de la programmation.

Si vous voulez soutenir le TfT, n’oubliez pas la soirée-bénéfice du 20 avril, qui comportera cocktail dînatoire, encan silencieux, représentation de L’École des femmes, desserts et vin mousseux.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur