Sudoku et le nombre de Dieu

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le sudoku est un jeu très ancien qui s’inspire du «carré latin» et du «carré magique chinois». Mais le sudoku que nous connaissons aujourd’hui avec ses règles fait son apparition en 1979 dans une publication de la maison Dell Magazine destinée au marché new-yorkais. Howard Garns en est le père, il invente son premier casse-tête et le publie. 

La provenance du sudoku

En avril 1984 Nikoli un éditeur japonais spécialisé dans les jeux et casse-têtes publie un sudoku dans son magazine Monthly Nikolist.

Il lui donne le nom de «Suji Wa Dokoshin ni kagiru» qui veut dire «le chiffre doit être unique» japonais.

Avec le temps, certains trouvant le nom trop long et difficile à prononcer pour les étrangers, ils prirent la décision de le raccourcir par «Sudoku». 

Sudoku et le nombre de Dieu
Plusieurs journaux et magazines proposent des mots croisés, mots cachés, problèmes d’échecs, sudokus, etc.

Le 17 du Sudoku

Il y a une limite au niveau de difficulté que peut atteindre un sudoku. C’est 17, pas un de moins.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est le nombre minimum de chiffres que doit fournir un sudoku pour qu’il soit valide, ont calculé des mathématiciens du Collège universitaire de Dublin, en Irlande.

Avec seulement 16 chiffres, ou moins, le tableau de 9X9 carrés ne pourrait fournir qu’une seule solution au problème et c’est bien cela qui déchaîne les passions des mathématiciens.  

Ce calcul peut sembler simple, mais il fait pourtant travailler des spécialistes depuis des années. Les maniaques du sudoku ont recensé 50 000 tableaux comportant 17 chiffres et aboutissant à une seule solution, mais aucun à 16 chiffres qui ne comportait qu’une seule solution.

D’où le surnom du chiffre de dieu 17 au Sudoku, car il est presque infranchissable.

Les mathématiciens se sont donnés le défi de trouver cette solution mais avec 6 671 milliard de grilles à étudier cela ne va pas être simple

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La solution introuvable? 

Pour les chercheurs il n’est pas nécessaire d’analyser toutes les possibilités car la structure géométrique du sudoku reste la même. Les possibilités de modèles sont donc réduit à 5 473 730 38 modèles de grille. 

Cela nous avance-t-il dans la résolution de ce problème? 

Oui, mais pas vraiment car certes le nombre de grilles est réduit de milliards et milliards.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur