Sudbury a vibré au rythme du carnaval de Boréal

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le carnaval d’hiver du Collège Boréal était de retour pour une 20e édition le 20 février à son campus principal de Sudbury. Toute la journée, les étudiants et étudiantes ont eu l’occasion de s’amuser lors d’activités organisées par l’Association générale des étudiants et étudiantes (AGEE).

À l’horaire, on retrouvait des événements populaires des éditions passées ainsi que des nouveautés.

Bon nombre d’activités avaient lieu en plein air. Entre autres, notons une randonnée en raquette, des jeux de bûcheron, un tournoi de hockey bottine, un feu de joie, des promenades en calèche tirée par chevaux et des sculptures de glace.

Pour ceux et celles qui ne voulaient pas braver le froid, d’autres activités se déroulaient à l’intérieur, notamment des jeux de société et de la musique en direct à la cafétéria ainsi que des matchs de volleyball et de badminton, au gymnase.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les étudiants et étudiantes se sont régalés de plusieurs rafraîchissements; au menu: un succulent chili, des queues de castor et des petits gâteaux servis par la mascotte du Collège Boréal, la Vipère. De plus, trois comptoirs de chocolat chaud avec garnitures ont permis aux étudiants et étudiantes de se réchauffer tout en se sucrant le bec.

«La vie collégiale, c’est non seulement les études, mais c’est aussi le moment de faire de nouvelles rencontres et de se divertir», commente le président du Collège Boréal, Pierre Riopel. «Le carnaval d’hiver permet aux étudiants et étudiantes de s’engager dans la vie du collège et de tisser des liens tout en profitant des joies de l’hiver!»

Créé en 1995, le Collège Boréal est un établissement de formation et d’enseignement postsecondaire de langue française, couvrant une grande partie de la province avec une trentaine de campus et centres d’accès, dont à Toronto au 3e étage du 1 rue Yonge.

Très impliqué dans l’actuel débat sur la création d’une université franco-ontarienne, le Collège Boréal fait valoir qu’il a déjà établi plus de 40 ententes d’articulation avec d’autres établissements de formation postsecondaire: collèges communautaires et universités anglophones ou bilingues.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur