Succès mitigé pour Les 24 heures de la Télé


4 novembre 2008 à 15h48

Jeudi dernier, dans la galerie Pierre Léon de l’Alliance française de Toronto, située sur Spadina Road, moins d’une dizaine de personnes ont assisté à une projection très particulière: les 24 heures de la Télé (française). En association avec le Ministère français des Affaires Etrangères, l’INA (lnstitut national de l’audiovisuel en France) a sorti de ses archives les plus grands moments du petit écran pour une pause nostalgique à ses expatriés.

Un projecteur diffusait sur un écran en toile des images d’archives remontant aux années 50 jusqu’à nos jours. On y voyait tantôt les grands maîtres du monde artistique tels que Salvador Dali, Pablo Picasso, René Magritte, Bram Van Velde…tantôt les grands gagnants de l’Eurovision depuis 1978. Des images fortes aussi ont fait resurgir de vieux souvenirs émouvants comme la chute du Mur de Berlin, la manifestation de la réconciliation franco-allemande et l’inauguration du tunnel sous la manche.

Le survol historique des 24 heures de la Télé a été émaillé par des extraits du journal télévisé de TF1 et de France 2 avec des têtes bien connues comme Jean-Pierre Pernaut et Daniel Bilalian. On y découvre l’évolution de l’élargissement de l’Union européenne depuis l’adhésion de la France en 1973 jusqu’à celle des douze derniers pays.

Les 24 heures de la Télé ne semblent pas avoir récolté le succès escompté. Les chaises de la galerie Pierre Léon étaient pour la plupart inoccupées. De plus, tous s’attendaient à un film de 1h 20, or la projection n’a durée que 45 minutes. Ce peu d’enthousiasme a conduit les organisateurs à ne projeter le documentaire qu’une seule fois. La galerie Pierre Léon était donc vide vers 20 heures bien qu’il ait été annoncé que la soirée ne se terminerait qu’aux alentours de 22 heures. Y aurait-il eu un manque d’intérêt de la part des Français de Toronto ou est-ce en raison du jour choisi? Un jeudi n’est peut-être pas un bon jour pour une soirée écran lorsqu’il faut se lever tôt pour aller travailler le lendemain matin.

Les 24 heures de la Télé sont passées aussi à l’Alliance française de Mississauga située, à 1140 Burmhamthorpe Road Ouest. Espérons que les Français de cette région ont montré un plus grand enthousiasme à retrouver et à redécouvrir les moments historiques de la télé française qui offrait une rétrospective de la globalisation politique et culturelle de ces 60 dernières années.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur