Star Wars débarque à l’Orchestre symphonique

Dans une galaxie pas si lointaine…

TSO
La première série de films-concerts Star Wars aura lieu du 20 au 23 mars.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Parce qu’heureusement, il n’est pas forcément nécessaire d’aller sur la planète Tatooine pour être projeté dans l’univers Star Wars, l’Orchestre symphonique de Toronto en présentera la musique tous les soirs du 20 au 23 mars au Roy Thomson Hall.

Au-dessus de l’orchestre, conduit par la cheffe Sarah Hicks, sera projeté le célèbre épisode V: The Empire Strikes Back.

Sarah Hicks dirige des orchestres à travers le monde.

Un grand moment son et lumière

C’est une expérience unique qui attend les spectateurs. Pendant plus de deux heures, les musiciens de l’Orchestre symphonique de Toronto joueront en direct la bande-son d’un des opus les plus mémorables de cette saga, composée par John Williams.

Ces musiques seront jouées en direct et sur le film. Un défi périlleux que relèvera Sarah Hicks. «Il est vrai que c’est vraiment compliqué», admet-elle en entrevue à L’Express.

«Pendant le concert, je suis en contact avec un régisseur de vidéo. Un compte à rebours m’indique les minutes du film et à quel moment je dois faire signe à l’orchestre de jouer. Le moniteur aide beaucoup également.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
TSO
Star Wars, une saga qui rassemble les générations.

Une connexion particulière avec les spectateurs

Pour Sarah Hicks, chaque concert est l’occasion de vivre un moment unique avec les spectateurs et particulièrement lorsqu’il s’agit de jouer les musiques de cette saga mythique.

«C’est une magnifique connexion qui s’établit avec les spectateurs. C’est excitant de sentir cet amour pour les films au travers de la musique et l’énergie puissante qui s’en dégage.»

Si ce concert est loin d’être le premier de Sarah Hicks, la pression reste présente. «Oui, il y a de la pression. Mais finalement, pour chaque concert, j’ai une sorte de pression… Peut-être plus ici cependant, car il s’agit de musiques qui ont bercé mon enfance», dit-elle.

La cheffe d’orchestre en était et en est toujours «très fan» de la saga Star Wars: «quand j’étais enfant, j’allais voir les films au cinéma dès qu’ils sortaient».

Une carrière en béton

Cet amour à l’égard la musique, Sarah Hicks l’a eu très tôt. «Je jouais du piano ainsi que du violon étant jeune, j’ai toujours adoré cela. J’ai rapidement su que je voulais faire de la musique un métier, notamment diriger un orchestre.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Sarah Hicks, dirigera l’orchestre symphonique de Toronto à l’occasion de cette première série de films-concerts Star Wars. (CAMI photo)

C’est une relation spéciale qui lie cette célèbre cheffe d’orchestre à la musique. «La musique est la façon la plus puissante de communiquer et de connecter les gens. Sans utiliser de mot, on se lie au monde et aux autres.»

Elle obtient son baccalauréat en musique à l’université de Harvard, puis un diplôme d’artiste en direction au Curtis Institute of Music.

Diriger un orchestre, Sarah Hicks n’en est pas à son coup d’essai. Que ce soit aux États-Unis ou partout dans le monde, son métier l’a fait voyager. Musicalement, ses concerts sont aussi variés: musique classique, romantique, moderne…

Des préférences? «Je n’en ai aucune», dit-elle, «je ne fais pas de différence entre les pièces, cela reste de la musique!»

Cela inclut ces quatre représentations exceptionnelles. Deux autres séries de films-concerts Star Wars sont au programme de l’Orchestre symphonique de Toronto: Return of the Jedi en octobre 2019 et The Force Awakens en mai 2020.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur