Soccer et multiculturalisme au Latinada

Partagez
Tweetez
Envoyez

Vendredi dernier, au 1671 ouest rue Bloor, le restaurant-bar Latinada recevait des supporteurs de l’équipe de France de football à l’occasion du match de Coupe du monde opposant les Bleus à la Suisse.

Jean-Pierre Boué, accueille les clients avec bonne humeur. Il explique qu’il fait «de la consultation pour le patron» originaire de l’Amérique du Sud. «Ici, c’est Chili-France, France-Chili!!!», martèle-t-il d’un grand rire.

Dans la salle, la décoration est sobre; des fanions aux couleurs des équipes participant au Mondial ont été accrochés. La télévision et le rétroprojecteur ont été installés pour l’occasion.

Le retraité, autrefois haut fonctionnaire au ministère de la Jeunesse et des Sports en France, espère que les amateurs de football viendront en plus grand nombre que lors du dernier match contre le Honduras.

«On invite les francophones à venir mais l’heure du match n’est pas bonne, les gens travaillent en semaine et c’est un peu éloigné». Mais il relativise: «Quand y’a pas la quantité, y’a la qualité!»

Pourquoi avoir choisi le Latinada pour regarder les matchs de la Coupe du monde? «C’est un resto-bar spécialisé dans la musique latino-américaine et la Coupe du monde a lieu à Rio de Janeiro!», explique le passionné de foot.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au final, une quinzaine de personnes de tous les horizons font acte de présence; une Acadienne, des Canadiens anglophones, des Sud-Américains et des Français. «Si l’équipe de France avance, on devrait avoir plus de monde ici», espère l’organisateur de l’évènement.

À 15h, le coup d’envoi est donné ; les spectateurs n’en finissent pas de se régaler du jeu français. Jean-Pierre Boué pense que l’équipe de France gagnera 3 à 0.

Chacun y va de son petit commentaire, surtout un invité particulier de Jean-Pierre Boué, Pierrot Labat, ex-formateur des jeunes joueurs dans le club français des Girondins de Bordeaux, qui interpelle des garçons dans l’audience: «Oh! Regardez les jeunes! Les têtes, ils ne les font pas comme ça, buste face au but, mais de profil, comme les joueurs de tennis!»

Bilan du match: une large victoire des Bleus contre la Suisse 5 à 2, et des supporteurs heureux.

Joseph Komlodi, entraîneur à la Pro Stars Soccer Academy (PSSA) de Mississauga, insiste: «la diversité est importante et l’atmosphère est accueillante pour regarder les matchs.» La formule de Jean-Pierre Boué semble bonne; il n’a rien à revoir… sauf peut-être ses pronostics sportifs.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur