Sida: la contribution du Canada se fait attendre

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le nombre de nouveaux cas d’infection par le VIH a diminué et le nombre annuel de décès «n’est plus que» de 1,78 million de personnes.


Mais à peine commence-t-on à voir le «début de la fin» de la pandémie, qu’on apprend que le Canada et d’autres pays riches n’ont pas encore contribué l’argent qu’ils avaient promis en 2010 au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.


On attend quoi au juste? Que le gouvernement ne vienne pas nous faire un beau discours aujourd’hui s’il ne crache pas l’argent. Grr!


En parlant de crachat… tous savent qu’on ne meurt pas du sida mais d’une maladie qui profite de l’affaiblissement du système immunitaire. Or notez que le quart des décès liés au sida sont dus à la tuberculose pourtant traitable à faible coût par des antibiotiques.


l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On peut au moins féliciter le Canada d’avoir aidé à faire baisser le coût des médicaments par un mécanisme d’achat massif.


Le Canada est aussi le plus grand contributeur au dépistage de la tuberculose chez les personnes séropositives, mais il faut continuer car 93 % des séropositifs n’ont pas encore été testés.


Ces deux mesures appliquées pleinement pourraient ramener le nombre annuel de décès liés au sida à 1,3 million.


Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur