Semaine de mobilisations et de manifestations

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après plusieurs mois d’agitation en Thaïlande, le chef du parti démocrate et leader de l’opposition Abhisit Vejjajiva a été désigné comme Premier Ministre après avoir obtenu la majorité au Parlement. Un retour au calme précaire cependant puisque les partisans de l’ancien gouvernement ont tenté de pénétrer dans l’édifice à la suite du vote.

En Grèce la situation est revenue au calme après huit jours d’émeutes qui ont fait suite à la mort d’un adolescent de 15 ans abattu par des policiers. Ces émeutes semblent refléter un mouvement social où, comme en Thaïlande, une grande partie de la population serait insatisfaite du gouvernement en place, celui du conservateur Costas Caramanlis.

Les autorités russes, apparemment beaucoup plus expérimentées que la Grèce ou la Thaïlande en matière de répression de manifestations, ont empêché dimanche à Moscou un rassemblement de l’opposition. Ce rassemblement, organisé à l’appel de l’ancien champion d’échec Garry Kasparov, a donné lieu à 90 interpellations. Avec d’autres opposants au Kremlin, dont l’ancien vice-Premier ministre Boris Nemtsov, Kasparov a crée samedi un nouveau mouvement d’opposition libérale, baptisé Solidarité, en référence au Solidarité polonais.

Un autre rassemblement, celui-ci très réussi, a eu lieu dimanche à Gaza où près de 300 000 militants et sympathisants du Hamas ont fait une démonstration de force. Le mouvement radical palestinien visant la disparition de l’État d’Israël, entendait confirmer son pouvoir dans la bande de Gaza, s’adressant autant à l’État d’Israël qu’à l’Autorité palestinienne et à son président Mahmoud Abbas issu du parti rival le Fatah.

Ententes et amitiés

L’amitié entre le Venezuela et Cuba a été confirmée par la première visite de Raul Castro en tant que président à Caracas où il a rencontré son homologue Hugo Chavez. La coopération entre les deux pays se fait notamment par l’envoi de médecins, infirmiers et ingénieurs agronomes cubains au Venezuela et dans le sens inverse par la livraison de pétrole à des tarifs préférentiels ainsi que par la restauration d’une raffinerie de pétrole financée par le Venezuela.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toujours dans le domaine des amitiés, la Chine et Taiwan mettent entre parenthèses leurs querelles politiques pour se concentrer sur les échanges commerciaux et économiques. Les deux pays ont rétabli pour la première fois depuis 60 ans, des transports maritimes et aériens directs de marchandises suite à un accord commercial signé en novembre. Des vols passagers quotidiens vont également être mis en place.

Les 27 pays de l’Union Européenne arrivent à un triple accord sur le paquet climatique, la ratification du traité institutionnel de Lisbonne et le plan de relance européen. La République Tchèque prendra le relais de la France à la présidence de l’Union le premier janvier prochain. Le processus de ratification du traité de Lisbonne est relancé avec l’acceptation par l’Irlande, qui avait dit non au traité en juin, d’organiser un nouveau référendum après avoir obtenu satisfaction sur plusieurs points.

Relations incertaines

L’Inde et le Pakistan évitent généralement les violations de territoire réciproques. Cependant samedi l’aviation indienne aurait violé l’espace aérien pakistanais à deux reprises. L’Inde a démenti toute violation de l’espace aérien pakistanais. Pour le président pakistanais Asif Ali Zardari, qui semble ne pas vouloir alimenter les tensions entre les deux pays, il s’agit de violations accidentelles, tout comme pour le premier ministre Britannique Gordon Brown, qui est passé par New Delhi avant de mener une conférence de presse commune avec le président Pakistanais.

Vendredi, au Cachemire, des élections se sont déroulées dans un climat tendu. Dans cette région Indienne revendiquée par l’Inde et le Pakistan, la population nourrit un fort sentiment anti indien.

Le choléra se propage

L’Afrique du Sud a décrété l’État de catastrophe sur sa frontière avec le Zimbabwe frappé par une épidémie de choléra, alors que le président Zimbabwéen Robert Mugabe affirme que l’épidémie est sous contrôle. Certains, comme le Premier ministre kenyan, appellent l’Union africaine à organiser une réunion d’urgence pour autoriser le déploiement de troupes au Zimbabwe où la situation sanitaire se dégrade de jour en jour.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur