Scènes de ménage pour les Indisciplinés de Toronto

À l'école secondaire de Toronto Ouest

Scènes de ménage
Extrait de la pièce Feu la mère de madame.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Vous allez tenir la chandelle pendant Scènes de ménage, le nouveau spectacle des Indisciplinés de Toronto! Composé de deux comédies, La cigale chez les fourmis et Feu la mère de madame, ces deux pièces promettent des scènes d’engueulades hilarantes le 1er, 2, 7 et 8 juin en soirée et l’après-midi du 3 juin à l’auditorium de l’école secondaire Toronto Ouest.

Le projet, en répétition depuis maintenant 3-4 mois, annonce une cocasserie conjugale sans nom, comme l’explique Nicolas Bézier, metteur en scène de Feu la mère de madame.

«On avait envie de se tourner vers la comédie pour cette saison. Là, en plus, c’est du théâtre de boulevard donc c’est parfait. Il y a beaucoup de moments comiques différents avec des courses, poursuites etc. Mais ça reste des pièces centrées sur les mœurs qui vont chercher dans la psychologie des gens».

Mise en scène unique

Si les deux pièces sont unis par la même thématique des disputes de couple et le genre du comique, les points communs s’arrêtent là. La cigale chez les fourmis et Feu la mère de madame ont chacune leur propre scénographie que chaque metteur en scène a tenu à garder secrète pour son confrère.

«Je n’ai pas vu comment Pierre Mc Laughlin, le metteur en scène de La cigale chez les fourmis, travaillait. On faisait nos répétitions en même temps mais pas dans la même pièce, pour ne pas s’influencer et pour garder notre couleur à nous. Seuls les échauffements se faisaient ensemble pour créer du lien avec les acteurs», confie Nicolas Bézier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Scènes de ménage
Nicolas Bézier et Pierre Mc Laughlin.

D’une durée de 40 minutes, chaque pièce conte donc une histoire dissemblable, dotée d’un esthétique particulière. Créée par Eugène Labiche, La cigale chez les fourmis, inspirée directement de la fable de Jean de La Fontaine, dépeint le couple très fortuné de deux fourmis qui choisit pourtant de vivre de manière très pingre.

Leur avarice est bousculée par l’arrivée dans leur vie du dandy cigale dépensier qui change leur manière de vivre et les pousse progressivement à débourser leurs sous.

Scènes de ménage
Extrait de la pièce La cigale chez les fourmis. Crédit Mily Arts.

Cocasserie au rendez-vous

Feu la mère de madame est une pièce de Georges Feydeau qui brosse cette fois-ci le portrait d’un couple d’humains. Yvonne, la femme, se fait réveiller par son mari qui rentre éméché, en pleine nuit.

C’est ainsi que les chamailleries débutent pour s’interrompre seulement lorsqu’un valet sonne à la porte pour annoncer la mauvaise nouvelle éponyme: la mère de madame est morte!

Cet enchaînement d’événements hauts en couleur teinte la pièce de nuances burlesques, voir même loufoques avec les personnages de la bonne et du valet. Ces caractéristiques sont d’autant plus renforcées par une mise en scène des années 60 qui n’est pas sans rappeler l’époque de Louis de Funès, avec des effets sonores à la Tex Avery.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un mélange assez explosif et donc pertinent pour des scènes de ménages.

Scènes de ménage
Les personnages sont plus loufoques les uns que les autres dans Feu la mère de madame.

Des Indisciplinés disciplinés

La troupe des Indisciplinés de Toronto existe maintenant officiellement depuis 2009 et a toujours su surprendre ses spectateurs. Cette année, Geneviève Brouyaux, présidente de la compagnie, tient à les faire rire.

«Je souhaite vraiment que les gens s’amusent et que l’on ai un grand public!».

Un souhait partagé par Nicolas Bézier qui se montre confiant, grâce au travail mené par les acteurs.

«C’est quelque chose d’assez foufou que je leur ai proposé et ils ont embarqué dans ma folie. J’espère que le public le fera aussi et retrouvera aussi son âme d’enfant».

Scènes de ménage
L’affiche de Scènes de ménage.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur