Salsa et bananes plantains pour réchauffer notre mois de février

Partagez
Tweetez
Envoyez

Février est arrivé et, avec lui, la neige, le froid… mais aussi le traditionnel Mois de l’Histoire des Noirs, qui met à l’honneur la culture africaine et antillaise par le biais de nombreuses manifestations culturelles dans tout le pays.

Cette année, à Toronto, la nouvelle édition, riche en événements et en commémorations en l’honneur des populations noires, a commencé ce samedi par une soirée très festive organisée par le Centre francophone dans la salle Daniels Spectrum du quartier Regent Park. Au programme, de la musique cubaine, des activités pour les enfants et de bons petits plats antillais!

Dixième édition

Depuis maintenant dix ans, la soirée de lancement du Mois de l’Histoire des Noirs est organisée par le Centre francophone de Toronto, qui a célébré cet anniversaire par un changement de salle. Daniels Spectrum a en effet remplacé la cathédrale macédoine-bulgare dans le même quartier, cette dernière étant devenue trop petite pour accueillir tous les participants – entre 300 et 400 personnes.

«C’est une grosse soirée, nous la préparons depuis le mois d’août», nous dit Sophie Bernier, la coordinatrice culturelle du CFT. «80% de notre clientèle est noire et l’apport des communautés noires au pays est très important, c’est pour cela que nous tenons à organiser cette célébration.»

Une vingtaine de bénévoles a été mobilisée pour garantir le bon déroulement de la soirée ouverte gratuitement au public. «Cet événement est gratuit car nous souhaitons aider les nouveaux arrivants à Toronto qui rencontrent souvent des difficultés pour trouver un emploi, un logement… Cela leur permet de rencontrer d’autres personnes. Nous voulons aussi que les familles ayant peu de moyens financiers puissent assister à un événement culturel car lorsque l’on a peu de moyens, la culture ne fait pas partie des priorités», explique Sophie Bernier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le métissage

Cette année, la soirée était organisée autour du thème du métissage entre l’Afrique, les Antilles et l’Amérique latine, et leurs influences culturelles réciproques.

Ainsi, des beignets congolais, des bananes plantains étaient servis sur toutes les tables en guise d’apéritif tandis qu’un délicieux repas antillais attendait les visiteurs. Des airs de salsa ont ensuite fait vibrer la salle Daniels Spectrum et personne n’a pu résister à l’envie de danser sous les mélodies du groupe cubain Clave Kings.

En dehors du spectacle, plusieurs kiosques regroupés à l’entrée de la salle présentaient divers produits d’Afrique et des Antilles, en particulier des instruments de musique et des aliments traditionnels.

Tout le monde s’est bien amusé au cours de cette soirée familiale, en particulier les enfants, ravis d’avoir eu l’occasion de jouer momentanément avec Pachi, la mascotte des jeux panaméricains, qui a profité de l’occasion pour venir saluer les petits.

D’autres événements auront lieu tout au long du mois de février à Toronto grâce à divers organismes, dont le Théâtre Français de Toronto (TFT) et le Toronto Black Film Festival, également mobilisés pour célébrer la culture noire: des concerts, du cinéma, du théâtre, des conférences… Il y en aura pour tous les goûts!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur