Sacré Charlebois !

Robert Charlebois

Robert Charlebois


29 août 2017 à 10h15

Connaissez- vous l’incroyable Robert Charlebois ? Vous avez certainement déjà fredonné l’un de ses airs ou écouté l’une de ses chansons sur les ondes radio…Du haut de ses 50 ans de carrière, le génial auteur compositeur et interprète pose ses valises remplies de succès à Toronto pour un spectacle inoubliable.

Comme lui, ses tubes ont traversé les décennies sans prendre une ride. On ne se lasse pas, par exemple, d’écouter Lindberg, l’un des doux fruits d’un séjour aux États-Unis, à la fin des années 60, qui marquera un tournant sans précédent dans ses compositions.

Artiste complet, Robert Charlebois s’impose comme la première icône pop québécoise. Toujours inspiré, parfois irrévérencieux, il met tout le monde d’accord avec sa musique qui mêle bonne humeur et poésie.

Dans les années 1970, le talent natif de Montréal, dépasse même les frontières et sa charismatique chevelure devient populaire de l’autre côté de l’Atlantique lorsqu’il se produit pour la première fois dans la mythique salle parisienne de l’Olympia en première partie de Nino Ferré.

Le saviez-vous ? Robert Charlebois s’est lancé en politique.

Sans jamais abandonner la musique, Robert Charlebois a enfilé le costume d’homme politique, et non sans humour.

Reste notamment dans les mémoires la création en 1968 du Parti Rhinocéros. Ce Parti, qui mettrait en place un ministère de l’Imagination, promettait de ne rien promettre, de distribuer gratuitement de la saucisse au canon mitrailleur et de rendre la bière gratuite dans les tavernes !

Charlebois se présentera même contre Pierre Trudeau lors des élections de 1969. 3000 personnes, voteront pour lui, quand même.

word-image

Au cinéma

Le chanteur aux multiples talents est aussi amoureux de cinéma, et, comme en musique, il aime tout faire.

Il est notamment apparu dans Un génie, deux associés, une cloche, de Sergio Leone (1976) avec Terrence Hill et Miou-Miou, mais aussi plus récemment dans Un bonheur n’arrive jamais seul avec Sophie Marceau.

Il déclare même avoir donné l’un de ses scénarios à Alfred Hitchcock lors du festival de Cannes 1972.

Dans la bière

Amateur de mousse, il a créé plus d’une vingtaine de bières différentes grâce à la micro-brasserie dans laquelle il investit 1992.

Entre la bouteille et la guitare, il faut choisir : Charlebois se retire de l’activité 13 ans plus tard pour se consacrer totalement à la musique. Onze de ses bières se trouvent encore sur le marché à l’heure actuelle.

Le 29 septembre à Toronto

Toujours aussi débordant d’énergie, Robert Charlebois est sans doute une vedette très attendue du festival torontois Francophonie en Fête 2017.

Le 29 septembre, il a prévu de vous régaler avec son spectacle Rock’Oustik, qui revisite avec 5 de ses musiciens, les plus grandes chansons de son répertoire, comme Ordinaire, Lindberg, Je reviendrai à Montréal, J’t’aime comme un fou et Cartier.

Prêt pour le spectacle ? Cliquez ici vous procurer des billets.

Pour ne rien manquer du festival Francophonie en Fête suivez-nous sur nos réseaux sociaux @FEFToronto #FenF2017 et www.facebook.com/FenFToronto


Cet article est produit par le Festival Francophonie en Fête 2017.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

États généraux: la métamorphose d’une identité

La grande majorité des délégués aux États généraux du Canada français de 1967-69 ont appuyé une motion favorable au droit à l’autodétermination du Québec, «territoire national des Canadiens-Français». L’opposition minoritaire est venue des représentants des communautés francophones de l’Ouest, de l’Ontario et de l’Acadie. L’événement est considéré comme marquant la fin d’un Canada français uni.
Une prise de conscience de qui on est vraiment
En lire plus...

23 novembre 2017 à 10h04

Ça brasse dans nos académies

Ancienne gravure représentant la bibliothèque de l'une des plus vieilles universités au monde, celle de Bologne en Italie. (Photo: Wikipedia Commons)
Pas d'exclusivité pour la nouvelle université franco-ontarienne
En lire plus...

22 novembre 2017 à 15h41

L’UOF veut récupérer les programmes francos de Glendon

Le «Centre d’excellence pour les études postsecondaires en français et bilingues» à l'entrée du campus Glendon de l'Université York.
L'exclusivité à Toronto, puis dans le Nord et l'Est...
En lire plus...

21 novembre 2017 à 17h20

Un astéroïde venu de très loin

Représentation d'artiste de l'astéroïde Oumuamua. (Photo: ESO / M. Kornmesser)
Jusqu'à maintenant, aucun objet ne provenait de l’extérieur de notre système solaire
En lire plus...

21 novembre 2017 à 15h05

Damien plus pop et Mehdi plus rock

Damien Robitaille
Une découverte: le Adelaide Hall
En lire plus...

21 novembre 2017 à 13h44

Offre de travail pour le Salon du Livre de Toronto

J’ai besoin d’une vingtaine de personnes pour aider à monter et démonter les stands du Salon du livre de Toronto. Vous serez payé 12$/heure. C’est un travail très physique...
En lire plus...
Print

Direction des services corporatifs et du développement organisationnel au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre Francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...
Print

Direction de la santé mentale et petite enfance au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...
Print

Direction de la santé primaire et promotion de la santé au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre Francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...

Les Indisciplinés, libres dans l’absurde avec leur nouvelle metteure en scène

Les Indisciplinés incarnent les personnages de Frontières Libres.
Début décembre à l'auditorium de l'école Toronto Ouest
En lire plus...

20 novembre 2017 à 16h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur