Rugby: victoire des Français à Londres… et à Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Nous voulions marquer l’amitié entre le Canada et la France», témoigne Thierry Lasserre, directeur général de l’Alliance française de Toronto, à la mi-temps de la rencontre, jeudi dernier en après-midi, entre les équipes canadienne et française de rugby, qui s’affrontaient en coupe du monde ce jour-là.

Le théâtre de l’AFT, où on retransmettait sur écran la partie qui se déroulait à Londres, s’est transformé pour l’occasion en gradin miniature. De toute évidence, l’équipe de France ne manquait pas de soutien dans la salle où fusaient les rires et les applaudissements, dès le premier essai marqué par les Français.

Humiliée en première partie de jeu, l’équipe canadienne s’est montrée coriace et s’est rapidement remise dans le match en fin de première mi-temps. Mais leurs efforts n’ont pas suffi. Le résultat est criant: 41-18 pour la France, qui n’a toutefois pas gagné sans difficulté face aux offensives canadiennes.

Au premier rang, les plus fidèles supporters suivaient le match avec calme. Parmi eux, le consul général de France à Toronto, ses deux enfants et son épouse, ainsi que Thierry Lasserre arborant le maillot de l’équipe de France par-dessus son veston.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le consulat et l’AFT avaient tous deux fait la promotion de l’événement.

Au total, environ 80 personnes se sont inscrites à l’événement, mais plusieurs jeunes Français ont pu découvrir ce haut lieu de la vie culturelle franco-torontoise. «C’est la première fois que l’on vient à l’Alliance française», témoigne Clara Muriana, venue étudier à Toronto pendant un an. Nous sommes venues grâce à un ami qu’on a rencontré au campus Glendon de l’Université York. On ne voulait pas manquer le match…»

Accompagnée de ses deux amies, Manon Schwab et Hortense Pallud, elles se réjouissent toutes trois d’être venues se joindre aux autres supporters français: «C’était l’occasion de venir découvrir ce centre francophone, les évènements à venir et de rencontrer du monde aussi, c’est sûr!», lance l’une des trois étudiantes avec enthousiasme.

D’autres étudiants français en stage étaient présents dans la salle: «Je suis venu faire un stage à Toronto pendant un an, et un ami m’a proposé de venir voir le match sur grand écran, je n’ai pas hésité! J’ai fait tourné l’invitation à d’autres amis pour l’occasion et je ne suis pas déçu, l’ambiance était au rendez-vous», raconte Hugo Féllerec, venu de Rennes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur